Faut-il attendre le vent pour pêcher le bar ?

Le vent fait l’objet de nombreux dictons dans le monde de la pêche que ce soit en eau douce ou en mer. S’il est vrai qu’il est parfois bien désagréable et pénible, il peut cependant être un excellent allié ou au moins un bon indicateur pour la traque du bar.

Le vent un bon ami du pêcheur

Le vent a des influences indéniables sur l’activité des poissons pour quatre raisons majeures :

  • Il modifie la température de l’eau : Ainsi un vent froid du nord, refroidi la surface de l’eau et devrait en théorie calmer l’activité des bars, mais… Il doit être mis en rapport avec le volume d’eau et dans le cas de la mer, il faut un vent établi depuis plusieurs jours pour que son influence soit sensible. Alors même si les bars peuvent hésiter à percer la surface (temporairement refroidi) il est possible de les trouver dans une autre couche d’eau.
  • En troublant la surface de l’eau il favorise la baisse de luminosité du milieu marin et créé ainsi des conditions favorables de chasse pour les bars.
  • Il oxygène l’eau en la brassant ce qui est un élément déclencheur de l’activité des poissons.
  • En créant la houle, il brasse l’eau et le fond et créé ainsi un apport de nourriture.

Vent du nord, rien ne mord…

Voici un dicton bien connu et souvent admis par la plupart des pêcheurs. Cependant je pense que si c’était si simple, la programmation de nos sorties serait facile ! Au delà de la provenance du vent ce qui est fondamental c’est l’orientation de celui ci par rapport à votre zone de pêche. 

Cependant, les vents de nord et d’est sont froids et auront tendance à refroidir l’eau s’ils durent plusieurs jours et sont donc en ce sens défavorables. Le vent d’ouest apporte généralement de la pluie et a peu d’influence sur la température de l’eau. Il s’agit d’une orientation favorable pour la pêche au même titre que les vents du sud.

Vent de terre ou de mer

L’orientation du vent par rapport à votre zone de pêche est une bonne indication sur les zones à prospecter en priorité pour trouver les bars. En effet, les vents de terre lissent la surface de l’eau et apporte un supplément de luminosité. Ainsi la pêche du bord sera plus difficile et il faudra aller chercher les bars plus profond au petit large.

Les vents de mer quand à eux, créent de la houle qui pour des raisons de luminosité et d’apports en oxygène et en nourriture sont excellents pour la pêche du bord. Avec l’expérience et de l’attention, vous serez en mesure de déterminer les orientations favorables pour vos différents spots et programmer au mieux vos sorties de pêche.

Sécurité et confort

En fonction de l’orientation et de la force du vent, certains spots seront impêchables, car vous ne pourrez pas les atteindre (vent de face) ou les pêcher convenablement (vent de travers). Mais aussi, il convient d’être prudent et de ne pas s’aventurer sur des zones escarpées et battues par la houle lorsque celle-ci est très forte. Un poisson aussi gros soit il ne devra jamais vous amener à prendre des risques…

En bateau, il faut s’adapter

Le vent est un facteur qui complique la maîtrise de ligne en bateau, car il a une influence certaine sur la qualité de la dérive. Non seulement il faut en tenir compte pour placer le bateau correctement par rapport au spot convoité, mais il oblige à modifier ses axes de lancer et le grammage de ses leurres. En effet, s’il est dans le sens de la dérive, il va l’accélérer et dans le cas contraire il va la ralentir. Le problème majeur est lorsqu’il est de travers et dans ce cas précis, je vous conseille de pêcher face au vent. En effet, même si vos distances de lancer sont raccourcies, vous prospecterez davantage de terrain et surtout vous pourrez garder une tension de ligne permanente qui est obligatoire pour pouvoir maîtriser parfaitement votre technique.

Enfin, lorsque le vent est opposé au courant, il accentue la houle et peut dans certaines zones de très fort courant devenir dangereux, il est important de veiller à votre sécurité et de renoncer à pêcher certaines zones !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche du bar

Découvrez les bons moments pour la pêche du bar

Pêche du bar : comment se concentrer sur les plus gros spécimens ?