Secret / Découvrez les bons moments pour la pêche du bar

La pêche se résume bien souvent à « être au bon endroit, au bon moment ». Si l’on sait se créé un répertoire de spots conséquent et qu’on à déterminer les moments de marée les plus favorables, il reste cependant un certain nombre de paramètres liés à la météo, le soleil, la lune, la saison, etc...

Des conditions de chasse favorables

Les bons moments pour pêcher le bar correspondent aux conditions lui permettant de chasser avec le plus de facilité et avec le plus grand confort possible. Un des facteurs clefs est alors la luminosité ; En effet, si le bar utilise la vue pour chasser, il se réfère aussi aux informations transmises par sa ligne latérale et peut donc cibler ses attaques dans des conditions de faible luminosité, ce qui constitue un avantage indéniable car il sera moins visible par les proies convoitées.

Le lever et le coucher du soleil

Dans cette logique, ces deux moments sont des instants clefs, car le changement de luminosité est important et offre aux bars des opportunités d’attaques bien plus faciles. Cela est particulièrement vrai pendant les chaudes journées d’été où ils désertent les côtes (ou du moins sont totalement inactifs) du fait de la présence de nombreux vacanciers au bord de l’eau et de bateaux sillonnant la mer.

En hiver, au contraire les moments les plus chauds (et ensoleillés) de la journée peuvent être plus profitables en raison de la température de la surface de l’eau. Il n’est alors plus question de luminosité mais de confort et d’activité de la faune marine.

La nuit

La nuit est le moment privilégié des crustacés ; Crabes et crevettes sortent des algues et autres anfractuosités rocheuses et se mettent en activité. Les bars le savent et en profitent pour s’alimenter ! De même le retour au calme est très sécurisant pour eux et ils n’hésitent pas à venir chasser dans quelques décimètres d’eau. Du bord, les pêches nocturnes sont un moment privilégié pour faire des gros poissons, parfois sous la canne…

Le vent

Même s’il est parfois désagréable et inconfortable, le vent est un ami du pêcheur de bars. En effet, celui ci stimule souvent l’activité des bars car d’une part il oxygène l’eau et d’autres par en ridant ou même en agitant l’eau il atténue la luminosité ambiante ainsi que le bruit environnant et permet donc aux bars de chasser avec plus de discrétion.

Par ailleurs, un vent de mer est très favorable pour la pêche du bord, car la houle ainsi créée vient battre la côte ; Alors elle oxygène l’eau et met en suspension crustacés, vers, coquillages et déséquilibre les petits poissons dont les bars pourront se nourrir facilement.

Au contraire, un vent de terre aura tendance à lisser la surface de la mer et il faudra sans doute aller chercher les bars plus au large et même plus profond si il est en plus accompagné d’un grand soleil.

La météo

Pour les mêmes raisons de luminosité, les jours nuageux sont souvent bien meilleurs que ceux ensoleillés.

De plus les chutes de pression atmosphériques, donc juste avant une perturbation sont de bons moments. Les bars, ressentent ses variations de pression et savent parfaitement les interpréter. L’arrivée imminente d’une grosse perturbation les pousse à se mettre en activité. A nous d’en profiter et de surveiller les prévisions météos !

Les marées

Les coefficients compris entre 60 et 90 sont les meilleurs pour le bar, à condition de savoir pour chaque spot quel moment de marée exploiter.

La lune

Il y a énormément de croyances, de « statistiques » et de théories au sujet de la lune et de son influence sur la pêche. Chacun a ses propres règles, souvent nées de ses expériences personnelles et confortées par le fait qu’on reproduise davantage les conditions qui nous ont réussi plutôt de que de persévérer dans une autre voie ; De ce fait je ne sais quoi réellement en penser. Il y a une influence c’est certain mais laquelle ? Pour ma part, de nuit, j’ai le sentiment que les jours précédant les pleines et nouvelles lunes sont les meilleurs… Mais peut être est ce parce que cela correspond à des coefficients croissants ou encore d’autres paramètres que je n’ai pas envisagé !

Le meilleur moment !

Le meilleur moment est donc celui où tout les paramètres coïncident, mais si on attend uniquement ces instants pour aller pêcher notre saison risque d’être courte… En réalité, pour la plupart, nous pêchons quand nous avons le temps, alors même si toutes les conditions ne sont pas réunies, n’oubliez surtout pas qu’à chaque règle il y a une exception et qu’il y a sans doute beaucoup d’autres facteurs qui nous sont inconnus !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche du bar

Pêche du bar, traquez-les en tenant compte de l'heure de la marée

Faut-il attendre le vent pour pêcher le bar ?