Google Earth : le site indispensable pour les pêcheurs du bord

Que l’on soit local où que l’on vienne passer quelques jours en vacances en bord de mer, identifier les bonnes zones de pêche demande de se libérer un peu de temps pour se balader en bord de mer. Avec Google Earth et ses photos satellites, vous pouvez faire cela de chez vous en quelques minutes et préparer ainsi vos sorties et vos vacances.

Lorsque l’on pêche du bord, Google Earth est le site indispensable pour prospecter efficacement et ainsi trouver des zones de pêche propices. Si les balades sur la côte permettent de se rendre compte de la profondeur du site et de son accessibilité, Google Earth et ses vues aériennes vous donneront des informations plus précises de la végétation, du substrat, mais aussi en partie du relief. De plus vous pourrez identifier l’itinéraire idéal pour vous rendre sur la zone ciblée.

Se localiser

Une fois sur la page principale, vous pouvez soit zoomer à l’aide votre souris, soit utiliser la loupe en haut à gauche de l’écran et taper la destination de vos futures vacances. Ou même encore vous géolocaliser en bas à droite de l’écran.

Une fois localisé vous arriverez sur une vue d’ensemble du lieu et identifierez rapidement les possibilités de pêche. En l’occurrence sur Etel, en zoomant un peu, il apparaît qu’il y a des plages, un estuaire et un port, donc 3 possibilités différentes d’exploiter la zone et de prendre quelques bars !

Des structures rocheuses évidentes

Une vue d’ensemble de la plage permet immédiatement d’identifier une zone rocheuse en bordure en plein milieu du sable… Autant vous dire qu’il s’agit là d’une oasis au milieu du désert ! Les bars y passeront se nourrir à un moment où à un autre.

D’autre part l’embouchure de l’estuaire est évidemment un endroit stratégique !

Des parcs à huîtres

Le balayage de la zone peut vous permettre de trouver très facilement quelques spots évidents qui retiendront des bars. A vous de voir ensuite en réel quelle hauteur d’eau et quel moment de marée vous permettront de les exploiter.

Des avancées rocheuses

On peut aussi identifier des avancées rocheuses fortement battues par le courant et qui le dévient fortement. Il semble qu’elles soient profondes compte tenu de la transparence de l’eau sur les photos et qu’elles forment un grand contre-courant. Ce qui me permet de l’affirmer est la connaissance de ce type de poste. En effet ces configurations sont régulières dans les estuaires et le contre-courant est confirmé par l’orientation du bateau en bas à gauche de l’écran.

Des structures artificielles

En cherchant un peu vous pouvez aussi identifier des structures artificielles créant des accélérations de courant. Par exemple, un barrage ou un moulin. Sur la photo, il est évident qu’elle a été prise à marée basse et que ce ne sera pas le moment idéal pour y aller, mais en début de marée cela doit être très intéressant. De plus, on peut identifier des roches couvertes d’algues qui ne manqueront pas de retenir crabes et crevettes et donc d’attirer les bars.

Des pointes de roches

En élargissant ma recherche plus loin qu’Etel, je peux identifier aussi des pointes de roches avançant dans la mer. La couleur de l’eau me permet de déterminer les variations de profondeur et la nature du substrat. Il faut alors rechercher la proximité d’une zone profonde procurant un sentiment de sécurité aux prédateurs et une alternance sable/roche fixant la nourriture.

Et en bateau ?

Google Earth est intéressant uniquement pour les zones peu profondes, car il donne des indications sur le substrat et sur les variations de profondeur. Son intérêt est donc très limité pour les pêches au large. Cependant il peut être intéressant pour identifier des zones précises proches de la bordure sur des îles par exemple ou pour identifier des alternances sable/roche dans des zones très peu profondes (5m) au large.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche du bar

Trouver des spots de pêche au bar en s'aidant de la cartographie Navionics

Le site du SHOM, l’outil par excellence pour prospecter et trouver des spots à bars