Rodbuilding : Le matériel pour débuter

© Thierry Cendriery

Assembler ses cannes est une activité simple, mais qui nécessite un peu de matériel et d’outils… Autant vous devez déjà en posséder certains classiques, autant d’autres sont spécifiques et nécessitent un investissement minimal.

Le banc à ligaturer : l’indispensable

Le banc à ligaturer est le premier investissement que vous devrez réaliser pour entrer dans le monde du rodbuilding. S’il est tout à fait possible de s’en procurer un sur le site Rodhouse, vous pouvez aussi en fabriquer un vous-même… Vous vous lancez dans une activité manuelle, alors commencez par le banc en suivant ce plan très simple :

Le matériel pour le rodbuilding

Retrouvez le PDF du plan ici.

Avec le banc à ligaturer, il vous faut aussi un dryer qui est un support équipé d’un moteur qui vous permettra de réaliser vos vernis. S’il est possible de récupérer un moteur de tourne broche ou de micro-onde, un moteur neuf coûte 15 euros sur le site rodhouse.fr...

Le matériel pour le rodbuilding

Les reamers, des outils spécifiques

Les reamers sont des outils cylindriques et coniques recouverts de papier à poncer qui ont pour vocation d’ajuster le diamètre intérieur des grips et du porte-moulinet pour le faire correspondre à celui du blank. Il est souvent nécessaire d’en posséder un jeu complet vous permettant ainsi de disposer de tous les diamètres nécessaires à l’assemblage de plusieurs cannes.

Le meilleur ami des reamers est le pied à coulisse ! Il vous permettra de savoir jusqu’à quel point reamer vos grip.

Le matériel pour le rodbuilding

Colle et vernis : du bicomposant !

Vous l’avez compris assembler une canne, c’est poncer, enrouler du fil, mais aussi coller et vernir, donc il vous faudra des produits spécifiques qui sont faciles à travailler et nécessite un mélange à 50/50. Pour la colle, vous aurez le choix entre des prises plus ou moins rapides et pour le vernis, je vous conseille de débuter avec du "high build" qui est plus facile à travailler.

Pour le vernissage, vous pouvez aussi investir dans une lampe à alcool, mais que vous pourrez remplacer aisément par un briquet.

Le matériel pour le rodbuilding

Des petits outils bien pratiques

Afin de pouvoir travailler avec un confort maximum, vous aurez aussi besoin :

  • un crayon blanc pour l’épine du blank et le positionnement des anneaux
  • un bâton de colle thermofusible pour coller l’anneau de tête
  • un brunissoir pour réaliser des ligatures bien compactes
  • des pinceaux et des coupelles pour vernir proprement
  • un cutter ou un scalpel

L’alcool ménager et le scotch de peintre : vos meilleurs amis

Mais par dessus tout, les vrais indispensables sont le scotch de masquage et l’alcool ménager. Le premier, pour délimiter les emplacements à poncer et coller sur le blank, pour mettre en pression toutes les pièces pendant le séchage et maintenir les anneaux pendant les ligatures. Et le second  pour nettoyer toutes les bavures de colle et d’époxy.

Pour peu que vous preniez le temps de fabriquer votre banc à ligaturer vous-même, l’investissement de départ est d’environ 120 €. Cependant, vous pouvez nettement le réduire en partageant cet investissement et le matériel avec un ou plusieurs amis.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Rodbuilding

Lexique à l'intention du rodbuilder débutant

Rodbuilding : Quelques conseils avisés pour bien débuter