Une canne à pêche : c’est quoi exactement ?

© Thierry Cendrier

Vous l’utilisez à chaque sortie, vous en avez sans doute plusieurs et vous y trouvez de nombreuses différences, mais elles sont principalement esthétiques, car une canne est au final composée de très peu d’éléments…

L’âme de la canne

Le blank c’est le composant principal d’une canne, son âme, ce qui détermine les spécificités intrinsèques et l’utilisation que vous pourrez en faire.

Le blank ce n’est ni plus ni moins que la tige de carbone sur laquelle vous viendrez coller les autres éléments et ligaturer les anneaux. Il s’agit d’une feuille de carbone roulée sur elle-même et collée qui se défini par 3 caractéristiques principales :

  • la longueur
  • l’action
  • la puissance.

Définition d'une canne à pêche

La longueur 

Les unités de mesure d’un blank sont le pied et le pouce. Un pied mesure très exactement 30,48 cm et un pouce, 2,54 cm. Ainsi une canne de 7,2 pieds mesure 2,18 m (7 x 30,48 + 2 x 2,54).

La puissance

La puissance correspond à la capacité de votre blank à lancer un leurre. Elle indique une plage "idéale" d’utilisation de votre canne.

Il existe plusieurs familles de puissance légitimes dans le monde de la pêche :

  • UL pour ultra light (1-9gr)
  • L pour light  (5-15gr)
  • M pour médium (15-40gr)
  • H pour heavy (30-80gr)

Ces familles sont complétées par des familles intermédiaires ML et MH notamment dont je vous épargne la signification…

L’action

L’action correspond à la courbe que prendra votre blank quand on le mettra en pression, soit lors d’un lancer, soit lors d’un combat.

Il existe trois grandes actions principales :

  • Les blanks fast, ou action de pointe, travaillent sur le quart supérieur
  • Les actions modérate ou paraboliques travaillent sur toute la longueur, du talon jusqu’au scion
  • Entre les deux, il existe des actions modérate-fast ou semi paraboliques, qui travaillent sur la moitié du blank.

Un blank est aussi caractérisé par le matériau et sa qualité qui le constitue et par sa géométrie. Nous y reviendrons dans un prochain article.

Définition d'une canne à pêche

Les anneaux

Sur cette âme en carbone est fixée une rampe d’anneaux qui revêt deux fonctions :

  • Guider le fil
  • Transmettre les informations

Il existe différentes qualités qui correspondent principalement à la dureté de la céramique (la bague intérieure de l’anneau) et à la légèreté de l’armature (le pied de l’anneau qui est fixé sur le blank)

Définition d'une canne à pêche

Le porte-moulinet

Le porte-moulinet comme son nom l’indique, a pour fonction de maintenir le moulinet sur la canne. Son choix dépend de l’esthétisme recherché, de la taille (notamment le diamètre et la forme) qui détermine le confort et dans certaines pêches "extrêmes" la solidité.

Comme pour les anneaux, ce qui est fondamental lorsqu’on monte un porte-moulinet c’est son emplacement qui déterminera alors la longueur du talon. Celle-ci dépend de notre morphologie, mais aussi des contraintes de nos pratiques halieutiques.

Définition d'une canne à pêche

Les grips

Les derniers éléments qui constituent votre canne sont les grips. Leur fonction est simple c’est de pouvoir assurer une bonne, et confortable, prise en main. Ils peuvent être en mousse EVA, en liège pour les principaux matériaux, mais aussi en carbone ou encore en bois brut ou en résine.

Définition d'une canne à pêche

Quelques bagues de finitions

Parce que l’aspect esthétique est important et que votre canne doit paraître bien finie, il y a ici et là quelques bagues de couleur qui assurent la finition de votre outil.

Maintenant que vous connaissez les différents accessoires qui composent votre canne, il convient de déterminer comment les choisir avec pertinence.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Rodbuilding

Rodbuilding : Quelques conseils avisés pour bien débuter

Anatomie du blank : comprendre sa structure et sa fabrication