Le rodbuilding : à qui s'adresse-t-il ?

Malgré son émergence de plus en plus grande, le rodbuilding demeure encore confidentiel et dans l'esprit du pêcheur, il est souvent réservé à une niche d'initiés ou de personnes possédant des compétences particulières... Alors finalement "assembler  sa canne à pêche" ça s'adresse à qui ?

Le passionné de pêche

Évidemment le premier auquel nous pensons tous, c'est l'addict, le passionné, celui qui pense H24 à la pêche, qui ne peut pas s'empêcher de scruter l'eau à la recherche du moindre poisson dès qu'il voit une flaque d'eau... Quand il n'est pas au bord de l'eau, il est manque. Sa cure de désintoxication sera le rodbuiliding : "Je ne suis pas à la pêche, alors j'amène la pêche dans mon salon !"

Rodbulding

Le féru de bricolage

Il aime se détendre sur l'eau, une canne à la main le weekend, mais sa vraie passion c'est le bricolage ! Qu'il soit du genre "bricoleur du dimanche" ou "Géotrouvetou", peu importe : assembler sa canne, c'est une occasion de plus de sortir quelques outils et de produire quelque chose de ses mains. Pas besoin d'être capable de construire une maison, même si votre plaisir se limite à monter des meubles Ikea, le rodbuilding est fait pour vous ! L'idée générale du bricoleur est qu’il veut fabriquer tout ce qu’il est possible de fabriquer. Cela va bien au-delà du rodbuilding, et ce n’est qu’un moyen de plus  de répondre à ses désirs de bricolage.   

Celui qui a du temps

Qu'il soit retraité, rentier ou pour tout autre raison, il a pas mal de temps disponible. Quand il va à la pêche, il ne recherche pas la performance, mais juste passer un bon moment. Et quand il est derrière son établi, ce n'est pas forcément pour produire quelque chose de nécessaire ou d'utile... Bref la pêche et le bricolage sont pour lui des loisirs occasionnels dans lequel il trouve du plaisir. Alors, pourquoi ne pas associer les deux ?

Rodbulding

L’artiste, celui qui aime le matériel par dessus tout

Collectionneur, il aime les beaux objets et a une âme d'artiste. Mais par dessus tout il n'aime pas faire comme les autres. Quand il fait quelque chose, il veut toujours faire différemment... Alors naturellement il ne veut pas avoir la canne de Mr tout le monde et il veut posséder un objet unique. Une canne avec un look improbable ou réalisée avec des matériaux détournés de leur fonction initiale. Le rodbuilding est pour lui une évidence. Déjà quand il pêche avec des cannes du marché, il les accumule et veut ce qu’il y a de meilleur et de plus joli… Le Rodbuilding c’est un moyen supplémentaire de garnir son râtelier avec des cannes uniques !

Rodbulding

Le néophyte initié par un copain

 Il en a déjà entendu parler, il avait plein d'aprioris, notamment sur la difficulté que cela peut représenter d'assembler une canne. Mais il a des amis qui ont déjà franchi le pas... Il a observé, il a essayé et s'est bien rendu compte que la réalité est bien plus aisée et avantageuse que l'image qu'il s'en était faite !

Rodbulding

Celui qui ne trouve pas ce qu’il veut sur le marché.

Exigeant sur le plan du matériel, une canne c'est avant tout un outil qui se doit d'être performant. Non seulement l'objet doit être confortable et adapté à sa morphologie, mais aussi aux contraintes des techniques et milieux de pêche pratiqués (pêche en kayak, float tube, bateau, du bord...). Sa canne doit répondre à un cahier des charges et des exigences (action, puissance , longueur, qualité des composants). Le marché lui propose des modèles qui conviennent tant bien que mal, mais pas L'OUTIL, celui qui le comble parfaitement, celui qui répond à tous les critères qu'il a définis... La solution est simple, assembler soi-même sa canne !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Rodbuilding : comment fabriquer sa canne à pêche

Deux philosophies, différentes mais complémentaires, animent le rodbuilder

Rodbuilding : les 7 questions que tous les pêcheurs se posent !