La pêche en traction : Qu'est ce que c'est  ?

La pêche en traction est sans doute l'une des techniques les plus utilisées pour la pêche en mer du bar aux leurres souples. Mais dans quelles conditions l'utiliser pour en tirer le meilleur parti  !

Quel principe  ?

Comme son nom l'indique, cette technique consiste à animer votre leurre souple en réalisant des tractions généralement de fortes amplitudes à l'aide de votre canne afin de décoller votre leurre souple du fond et de le laisser redescendre naturellement, instant critique où ont lieu quasiment toutes les touches…

Le but étant de mettre en action son leurre souple par de grandes tirées provoquant de puissantes vibrations et permettant donc aux bars de le localiser, puis de lui offrir une fenêtre d'attaque "facile" lors de la descente la plus naturelle possible du leurre. Cette animation imite un poisson fuyant du fond très rapidement vers la surface, puis retombant tout doucement moribond.

Le principe est simple, mais la pratique demande du temps d'apprentissage et quelques leurres perdus !

Peche en traction
Peche en traction

Les spots

Bien que possible du bord, dans certaines configurations (rives abruptes offrant un spot profond à quelques mètres de la berge), la pêche en traction se pratique principalement en bateau, sur des zones d'une profondeur comprise souvent entre 8 et 20 mètres. Mais la traction n'est qu'une technique, donc elle peut être adaptée en fonction du grammage à toutes les profondeurs : avec 3 m comme 35 m !

Peche en traction
Peche en traction

En règle générale, la traction est destinée à la pêche de poissons calés dans des courants puissants. Collés au fond derrière des ridins de sable, des têtes de roche ou calés dans une faille pour se protéger du courant et économiser leur énergie.

Ainsi postés, ils n'ont qu'à monter brièvement dans la couche d'eau pour saisir une proie (en l'occurrence notre leurre) portée par le courant. Mais en pleine activité, les bars peuvent aussi être décollés du fond sur ces mêmes postes. Cependant, les gros poissons, fainéants, restent au plus proche du substrat et ne monteront pas trop haut pour aller chercher un leurre très décollé du fond… Il faudra donc rester à proximité de celui-ci.

Peche en traction
Peche en traction

Avec moins de courants…

Si la pêche en traction est particulièrement adaptée aux zones de forts courants, elle fonctionne aussi très bien dans des zones très calmes. Cependant, j'ai tendance à utiliser des shads plus souples, des animations plus douces et surtout à poursuivre mes animations dans la colonne d'eau pour faire monter les bars.

Peche en traction
Peche en traction

Shad ou Lançon

La pêche en traction se pratique soit à l'aide de shad, soit avec des leurres en forme de lançon, donc très allongés, en fonction des zones pêchées et des proies qui y sont présentes.

Ainsi sur les ridins l'utilisation de leurre souple en forme de lançon semble bien plus pertinente : Blue équille ou Crazy Eel par exemple !

En ce qui concerne les shads, en règle générale on les choisit plutôt avec un ventre assez haut, rond et trapu pour favoriser son rolling (basculement de la droite vers la gauche, visant à montrer les flancs du leurre) et avec une caudale assez large et plutôt épaisse et rigide pour ne pas décrocher dans le courant et renvoyer des vibrations fortes repérables de loin par les bars.

Peche en traction
Peche en traction

Par ailleurs, en ce qui concerne le montage des shads, on les incline sur la tête plombée avant de les coller (Cf photos). Ainsi l'eau s'appuie davantage sur le dos du leurre lors des tractions, ce qui a pour effet d'accentuer le rolling et de le rendre plus attractif.

J'aime particulièrement le Nitro Shad pour les pêches dynamiques et le Blue Shad pour des tractions plus lentes et plus puissantes.

Maintenant que vous avez une vision plus précise de cette technique et sur quelles zones l'exploiter, nous allons voir comment la mettre en œuvre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche en traction

La pêche en traction :  comment choisir son blank ? 

La pêche en traction : technique et animation