Fish & Curious 1 - Danny Frigot : "Pêche en bateau ! Il n’y a pas besoin de palmer !"

© Danny Frigot

J’ai réussi à cueillir Danny Frigot , gérant du magasin Univers Nature à Cherbourg, par téléphone sur sa pause de midi. Danny s’est gentiment prêté, sans savoir de quoi il s’agissait, à une avalanche de questions ! Voici le premier opus d’une longue série de « Fish & Curious » !

Mer ou eau douce ? 

Danny Frigot – Question piège, d’entrée ! (rires) Je ne peux pas choisir. J’aurais pu dire mer mais je ne peux pas oublier la truite. 

Quel poisson préfères-tu pêcher ?

Danny Frigot – Encore une question piège ?! Honnêtement, entre le bar et la truite je ne peux pas choisir… Le bar pour ses pêches et la puissance des combats et la truite pour l’immersion dans la nature, en wadding. J’aime autant les embruns en pleine face et me faire secouer par des gros bars que les petites truites au calme dans la nature. Deux ambiances différentes dont je ne peux pas me passer.

Quelle est ta technique favorite ?

Danny Frigot – Si je reste large je te réponds la pêche aux leurres sous toutes ces formes même si je pratique d’autres types de pêche. Tout poisson qui se pêche aux leurres m’intéresse. 

Quelle est ta saison favorite ?

Danny Frigot – Humm…mon mois favori est le mois de juin. C’est à ce moment que je peux pêcher aussi bien les truites en ultra léger lorsque les niveaux commencent à baisser que le bar aux leurres de surface.

Quel pêcheur t’inspire le plus ?

Danny Frigot – C’est une très bonne question… Je te dirais Ange Porteux, qui nous a quitté récemment, et qui est pour moi le papa de tous les pêcheurs aux leurres.

Tu dois partir à la pêche avec 3 leurres : lesquels ?

Danny Frigot – Pour la truite, le Illex Tricoroll 72 GT sans hésiter ! Que ce soit en France ou en Irlande c’est le leurre qui me rapporte le plus de poissons. Pour le bar ce sera évidemment le Illex Nitro Shad et si je dois aller au brochet ce sera le Dunkle ! 3 leurres, 3 espèces !

Quel terme définit le mieux ta vision de la pêche ? 

Danny Frigot – La passion. 

Pêche solitaire ou à plusieurs ?

Danny Frigot – Les deux. La pêche en mer systématiquement à plusieurs, ne serait-ce que pour la sécurité. Pour ce qui est de la pêche de la truite en rivière, j’apprécie particulièrement m’isoler. C’est moi, les animaux et la nature.

Donc tu considères ton ami Jean-François comme un animal ?

Danny Frigot – Un peu. Il peut avoir des réactions animales parfois ! (rires)

Jean-François et un très gros brochet irlandais

Lac ou rivière ?

Danny Frigot – En France, dans ma région, je te dirais rivière mais comme je ne pêche pas beaucoup le carnassier chez moi et que je suis tombé amoureux de l’Irlande je vais te dire lac. C’est dans les lacs irlandais que tu trouves les truites Ferox. Pour le potentiel « gros poissons » je préfère le lac.

Bière ou café ? 

Danny Frigot – Plutôt bière car je ne bois jamais de café. Je suis assez stressé comme ça, autant au magasin qu’à la pêche donc surtout pas de café par-dessus ! (rires)

Pêche du bord ou en embarcation ? 

Danny Frigot – En embarcation.

Float-tube ou bateau ? 

Danny Frigot – Sans hésiter, bateau ! Il n’y a pas besoin de palmer ! (rires)

Pêche en silence ou pêche en musique ?

Danny Frigot – Pêche en silence mais en rigolant avec les potes ! 

Pêche en France ou à l’étranger ?

Danny Frigot –  Si je pouvais, je serais à l’étranger toutes les semaines mais par la force des choses c’est plutôt pêche en France.

Coup du matin au coup du soir ?

Danny Frigot – Dès qu’il y a moyen d’y aller ! (rires)

Quel est ton meilleur souvenir de pêche ?

Danny Frigot – J’hésite entre deux… La grosse truite faite en Irlande l’année dernière ou mon plus gros brochet irlandais fait avec un bras dans le plâtre ! A choisir, mon gros brochet irlandais parce que l’histoire est un peu folle ! Je décide de tout de même partir pêcher en Irlande alors que j’ai un bras dans le plâtre du coude jusqu’à la main. Fin de matinée, nous rentrons avec les potes d'une pêche en rivière pour aller manger à notre camp de pêche. En fin de repas, et ayant deux minutes à perdre, je décide de descendre au bord du lac qui se trouve à une quinzaine de mètres des mobil-homes pour faire quelques lancers avec un de mes collègues, le temps que tout le monde se prépare à repartir... Il aura suffit de trois lancers pour toucher ce magnifique poisson d'1,12 m que j'ai eu bien du mal à sortir avec ce bras plâtré ! C’était épique ! Au final nous ne sommes jamais repartis et avons passé notre après-midi autour des mobil-homes pour toucher sept gros brochets ! (rires)

Brochet d'1,12 m pris sur un Illex Dunkle 7''

Ta mésaventure la plus drôle ?

Danny Frigot – Pendant un tournage d’un film sur la pêche de la truite pour Seasons l’année dernière. Je n’avais jamais cassé sur une truite. Nous sommes là, sur un spot où l’on espère faire un gros poisson dans le but de valoriser le potentiel de la région. Pour pouvoir l’aborder correctement je suis obligé de me « couler » sous les branches de manière à lancer correctement. Je touche le poisson tant espéré. Le caméraman m’annonce « j’ai pas ». Je rends un peu la main au poisson de manière à me mettre dans une position « cadrable » pour le caméraman. Pendant ce temps, la truite a eu la bonne idée d’aller se réfugier dans une branche et je la perds. Bilan : pas d’image et pour la première fois de ma vie je casse sur une truite ! (rires)

Merci Danny !

Portrait

  • Nom : Frigot
  • Prénom : Danny
  • Âge : 35 ans
  • Signes particuliers : Gérant du magasin Univers Nature à Cherbourg et membre du prostaff Illex depuis 12 ans et ancien compétiteur mer pour cette marque.

Retrouvez plus d'informations sur la pratique de Danny Frigot dans cette interview

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...