Interview / Différents acteurs de l'économie de la pêche en France témoignent au coeur de la crise

Durant la période de confinement, Peche.com a souhaité donner la parole à différents acteurs de l'économie de la pêche en France. Aujourd'hui, à travers article, nous vous proposons de retrouver l'ensemble de ces témoignages.

La filière pêche, comme tous les autres secteurs, subit la crise sanitaire et économique de plein fouet. Il était indispensable pour un média comme Peche.com de donner l'opportunité à certains acteurs de cette économie Pêche en France de s'exprimer et d'écouter ce qu'ils avaient à dire. Parmi ceux-là nous avons sélectionné des détaillants, des sociétés ainsi qu'un Moniteur Guide de Pêche. Voici des extraits de ces échanges ainsi que les liens vers les interviews dans leur version intégrale.

Danny Frigot, gérant du magasin Univers Nature à Cherbourg : "On va tenter de vivre le déconfinement comme une fête !"

 "Ce confinement arrive à un moment où l'on se remettait à travailler normalement et de surcroît sur la période qui correspond à la plus forte période d'activité de l'année. On a loupé successivement l'ouverture de la truite à la mi-mars, celle de la pêche en mer en avril et l'ouverture du carnassiers en eau douce fin avril."

Alexandre et Sonia Deschamps, gérants du magasin Avenir Pêche 28 à Barjouville : "Le marché de la pêche n'est pas un marché facile"

"Je déplore, comme le déplore la majeure partie de la communauté des pêcheurs français, l'image de la pêche telle qu'elle est véhiculée par les plus grands médias, la télévision en tête. Que l'on soit encore de nos jours à ce point attachés à cette image selon laquelle la pêche se doit d'être associée à la caisse en bois, la canne à coup et la bouteille de vin le jour de l'ouverture de la truite me dépasse…"

Romain Le Bouffo : "Fiiish travaille sur de nombreux axes de développement"

"Il est certain que des choses vont changer, que ce soit dans notre organisation et notre façon de travailler. Nous allons continuer nos développements de produits et accentuer nos efforts sur certains projets. A chaque fois qu'il y a eu des crises, il est une chose qui ne s'effrite pas : la passion. C'est notre ingrédient principal pour affronter la crise."

Frédéric Bonnet, Directeur des Ventes Sensas : "La filière Pêche est très impactée"

"Concernant la pétition initiée par Hugues Nello celle-ci n'est arrivée que dans un troisième temps, car avant cela, une première lettre écrite par M. Nello avait été envoyée à Bruno Lemaire puis une seconde au Premier Ministre afin de les alerter sur le fait que l'économie de la pêche en France était fortement impactée par la situation, bien plus que la chasse par exemple. La crise est arrivée en fin de saison pour cette activité, contrairement à la pêche où nous entamions à peine l'activité de l'année… Mars, avril et mai sont les 3 mois où les gens consomment le plus de la pêche sur une année."

Lionel Fumagalli, Guide de Pêche : "S'il n'y pas de guidage, il n'y a pas d'entrée d'argent"

"Le guidage avec mes stagiaires représente 50% du temps de mon activité de guide, mais 100% de ma rémunération. La situation est donc simple, s'il n'y pas de guidage, il n'y a pas d'entrée d'argent. Et cela fait maintenant 2 mois que ça dure."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...