La pêche du brochet au Rubber Jig : quand utiliser cette technique ?

© Julien Lecouple

Existe-t-il des conditions plus propices que d'autres pour pêcher le brochet au Rubber Jig ? La question est légitime tant la météo peut conditionner l'emploi de techniques spécifiques.

Il n'y a pas à proprement parler de saison réellement plus propice qu'une autre pour pêcher le brochet au Rubber Jig. Il s'agit d'une technique très polyvalente dans la mesure où l'on peut faire évoluer son montage à différentes vitesses dans les différentes couches d'eau. On peut de ce fait pêcher des obstacles situés dans peu d'eau comme dans 10 m de fond. D'autre part, et même s'il existe une théorie de la pêche, l'emploi d'une technique plus qu'une autre va avant tout dépendre du type de biotope pêché. Ceci étant dit, j'avoue employer davantage cette technique l'hiver, et cela pour plusieurs raisons.

Avant tout une question de biologie !

À l'approche de l'hiver, l'air et l'eau se refroidissent. Les poissons étant des animaux à sang froid, leur métabolisme s'en verra ralenti. Ils seront par conséquent plus léthargiques, nettement moins actifs. La mise en pratique de techniques permettant de pêcher lentement est donc à privilégier.

De plus, dans les milieux où le niveau d'eau excède 4 m les poissons auront tendance à préférer les zones les plus profondes où la température de l'eau varie moins afin de gagner en confort.

Le Rubber Jig est une très bonne option

Vous l'aurez compris, Rubber Jig va nous permettre à la fois de pêcher plus profond et très lentement si on le souhaite. S'il ne faut évidemment pas la limiter à la pêche hivernale, l'utilisation du Rubber Jig dans ces conditions ne doit pas être négligée. Il fera des merveilles pour la prospection de cours d'eau ou plans d'eau aux berges creuses et encombrées, pour ne citer que cet exemple.

Quelle animation ?

Vous allez être amenés à réaliser plusieurs types de lancers afin de vous adapter aux configurations sans cesse changeantes concernant le profil des postes. Certains sont moins classiques que d'autres. C'est le cas des lancers suivants :

  • Pitching : Lancer court « sous la canne » qui consiste en un mouvement pendulaire de la ligne et du montage.
  • Skipping : Lancer dont le principe consiste à faire ricocher son montage sur la surface de l'eau afin de le faire passer sous des structures (frondaisons, pontons,etc) et d'atteindre des zones inaccessibles autrement.

Après avoir lancé votre leurre, l'animation de celui-ci peut répondre au motif suivant :

Laissez-le descendre jusqu'au fond bannière légèrement tendue (afin de ne pas manquer une éventuelle touche à la descente) puis entamez votre récupération en alternant phases actives et pauses au cours desquelles vous permettez au leurre de reprendre contact avec le fond.

En hiver, lors des pauses, il ne faut pas hésiter à laisser le montage posé sur le substrat, inerte, pendant quelques instants. Il n'est pas rare qu'un brochet vienne le ramasser délicatement. Soyez vigilants !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche du brochet au Rubber Jig

La pêche du brochet au Rubber Jig : présentation de ce leurre adapté aux milieux encombrés

La pêche du brochet au Rubber Jig : quel matériel utiliser pour cette technique ?