Pêcher la truite au leurre en début de saison

Pour certains d’entre nous, la pêche de la truite ne peut se concevoir qu’avec un lancer et quelques leurres. Le début de saison n’est pas la période idéale pour cette technique, avec des poissons qui sont moins actifs qu’à la belle saison.

Mais pour peu que le pêcheur sache s’adapter à cette période de fin d’hiver, il est tout à fait possible de tirer son épingle du jeu. Voici donc quelques conseils pour celles et ceux qui ont décidé d’attaquer ces premières sessions avec leurs leurres fétiches.

Truite prise aux leurres

Adapter sa pêche aux conditions de début de saison

Au sortir de l’hiver, les eaux sont froides. Il est préférable d’éviter les cours d’eau qui peuvent subir la fonte des neiges. Les poissons vont avoir besoin de s’alimenter, mais leur période d’activité peut être restreinte à quelques heures dans la journée. Il n’est pas toujours utile d’être au bord de l’eau au lever du jour. C’est souvent lorsque le soleil commence à réchauffer quelque peu les eaux que le pêcheur devra être actif et concentré.

Pêche aux leurres en début de saison

En cette fin du mois de mars, il faudra peut-être plus insister sur les postes plus calmes. Les truites pourront toujours se trouver dans les jolis courants, mais se tenir dans les grosses veines d’eau peut leur demander un peu plus d’énergie.

Les postes prometteurs seront lentement peignés, en jouant sur l’agressivité des poissons et leur instinct de prédateur. C’est souvent le passage d’un leurre à proximité de leur gueule qui déclenche de franches attaques…

Quelques techniques qui pourraient marcher pour cette fin d'hiver

Les « leurristes » disposent d’un vaste éventail de techniques. Les leurres souples peuvent rester efficaces en début de saison. Et les têtes plombées permettent d’explorer efficacement les jolis gouffres profonds, voire les zones plus calmes où se tiendraient les jolis sujets. En cette période, une proie facile de 8 cm pourrait ne pas effrayer les truites.

Les poissons nageurs pourront aussi sortir de leur boîte. Les minnow suspending faisant parfois la différence, en restant quasiment immobiles entre 2 eaux. Crankbaits et autres leurres sinking iront également débusquer les poissons qui se tiendraient en embuscade sur les profondeurs du cours d’eau.

Pêcher la truite aux leurres

La pêche au vairon manié, enfin, est une technique qui se montre efficace en début de saison. Correctement armé et animé, le montage peut décider de jolis poissons sauvages. Mais aussi les truites qui viennent tout juste d’être déversées dans la rivière, si vous pêchez sur un parcours qui vient d’être empoissonné. Des TAC agressives pourraient se montrer moins méfiantes que des poissons nés dans la rivière, qui voient les pêcheurs affluer brusquement en quelques heures.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...