Savoir-faire / La pêche aux leurres de surface, naturelle et source de plaisir

La pêche aux leurres de surface est une pratique très prisée par de nombreux pêcheurs, non seulement parce qu’elle est efficace, mais aussi parce qu’elle est source de plaisir et de montées d’adrénaline sans égales.

La pêche aux leurres de surface s’adresse à tous les poissons carnassiers que ce soit en mer ou en eau douce. Elle est efficace parce qu’elle reproduit un comportement naturel des proies, mais elle est surtout l’occasion de vivre des attaques spectaculaires qui vous laisseront des souvenirs impérissables.

Des sensations garanties

Même si les attaques peuvent être discrètes, il arrive très fréquemment qu’il s’agisse d’une explosion en surface dans un tel bouillon qu’on ne distingue même plus son leurre. Mais il arrive aussi parfois de voir un V se former à la poursuite de son topwater… Cette recherche de plaisir est la raison essentielle pour laquelle certains pratiquent cette pêche une grande majorité du temps, même s’il y avait plus efficace ce jour-là. Une attaque en surface vaut bien plus que toutes les touches ressenties avec les autres techniques.

Une approche naturelle et imitative

Dans la nature, les chasses en surface sont un phénomène naturel et observable. En effet, les carnassiers ont l’habitude pousser les proies vers la surface pour pouvoir les capturer plus facilement. Cette surface représente finalement un mur que les poissons ne pourront pas franchir pour échapper à leur prédateur. Il paraît donc tout à fait logique de tenter de les capturer à cet endroit.

Par ailleurs, le poisson-fourrage, lors d’une chasse, va aussi reproduire l’action d’un topwater, en essayant de sauter hors de l’eau à plusieurs reprises pour s’échapper. On est donc là dans une parfaite imitation de la nature.

Enfin, le fait de reproduire une action de chasse à la surface de l’eau peut exciter les autres prédateurs sur zone en déclenchant un réflexe de concurrence alimentaire et donc ainsi décupler l’activité.

Partout et sur toutes les profondeurs

La pêche de surface présente un autre intérêt majeur, c’est qu’elle peut être pratiquée partout. En effet, dans 50cm d’eau ou dans 15m ou plus, elle est capable de déclencher l’activité des prédateurs présents. Il faudra seulement adapter son approche et les leurres utilisés pour être efficaces.

De plus, c’est parfois la seule technique permettant d’exploiter certains spots. Lorsque qu’il y a beaucoup de cover ou des structures artificielles dangereuses pour vos leurres (des parcs à huîtres par exemple), le recours aux leurres de surface est quasiment la seule alternative possible pour pouvoir pêcher proprement et efficacement.

L’utilisation de leurres avec hameçons cachés, comme c’est le cas avec les frog ou avec des leurres souples en texan, vous permettront même d’explorer les zones où la végétation recouvre la surface de l’eau… Pour ceux qui n’ont jamais lancé une grenouille artificielle dans un champ de nénuphars ou un leurre souple non plombée sur un champ de goémons, je vous conseille d’essayer au plus vite !

Techniquement abordable

En plus d’être ludique, la pêche aux leurres de surface du fait de la variété des leurres utilisés est techniquement très abordable. En effet, si certains peuvent être animés en linéaire, pour les autres, l’animation s’apprend très facilement du fait que l’évolution de son leurre est visible. Ainsi, on constate en temps réel les effets de nos gestes et nous pouvons les corriger immédiatement. Chose bien plus compliquée lorsque nos leurres évoluent sous l’eau, car nous devons seulement nous fier à nos ressentis et nos représentations.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche aux leurres de surface

Les différentes familles de leurres pour la pêche en surface