Les différentes techniques d'animation des leurres de surface

Afin d'exploiter tout le potentiel de chaque famille de leurres de surface et surtout de provoquer l'action voulu et par conséquent des attaques, il est nécessaire de maîtriser les gestes techniques de base et de connaître quelques subtilités.

Si certains leurres de surface peuvent être animés grâce à une récupération linéaire au moulinet, certains nécessitent d'être maniés pour pouvoir nager correctement à la surface de l'eau.

Le walking the dog

Imaginez un chien se promenant et dodelinant la tête de droite à gauche… C'est cette image qu'il faut tenter de reproduire lorsqu'on pêche avec un stickbait. En effet, pour être utilisés correctement et être efficaces, ces leurres doivent être ramenés en zigzag.

Pour réaliser cette animation, il faut effectuer des petits coups de scion plus ou moins rapides et amples en récupérant la bannière au moulinet. La difficulté, qui se surmonte aisément, est de synchroniser la vitesse de récupération et celle de l'animation de la canne. Il est important d'avoir la bannière un peu relâchée entre chaque animation pour permettre au stickbait de réaliser ses embardées.

Walking the dog
Walking the dog

Vous pouvez alors faire des animations rapides et de faibles amplitudes, mais aussi ce qu'on appelle des « long slide » qui sont des écarts latéraux beaucoup plus amples et lents.

Afin de varier vos animations et de laisser le temps aux prédateurs de monter et d'attaquer votre leurre, vous pouvez réaliser des pauses de façon plus ou moins régulière.

Les pops

Cette animation est réservée aux poppers qui rappelons-le sont munis d'une cavité concave à l'avant qui a pour but d'emprisonner une bulle d'air. On doit alors exercer des tractions plus ou moins amples et sèches en fonction du leurre pour faire éclater cette bulle à la surface de l'eau. Elle produit alors le fameux « pop » voulu, accompagné d'une gerbe d'eau de plus ou moins grande intensité. L'animation consiste donc à effectuer des tirées courtes et sèches suivies de pauses (stop-and-go). Le son émis va vous permettre d'identifier la réussite de votre action. À vous ensuite de trouver le rythme et l'intensité du jour.

Les récupérations linéaires

Que ce soit les leurres à hélice, les crawlers ou les shads montés en texan et weightless, une récupération linéaire à l'aide votre moulinet est suffisante pour les faire nager correctement. Il suffit alors de varier la vitesse et de faire, ou non, des pauses pour rompre la monotonie.

Des tirées amples

Si les leurres à hélice peuvent être ramenés de façon linéaire, il est aussi possible de les animer en réalisant des tirées amples et assez sèches pour provoquer un maximum de bruit et une grande gerbe d'eau à la surface comme pourrait le faire un popper. L'action consiste alors à alterner les tirées et les pauses.

Les sauts de grenouilles

Lorsque l'on utilise une frog, l'objectif principal est d'imiter la nature. On l'utilise donc dans des milieux particuliers bien souvent, mais on va aussi essayer de reproduire les déplacements spécifiques d'une grenouille. Ainsi, vous pouvez même lancer votre leurre sur la berge et le faire sauter dans l'eau avant d'animer votre leurre. Parfois cette simple manœuvre suffit à déclencher une attaque. Ensuite, faites-la progresser lentement par petites tirées douces comme si elle avançait de nénuphar en nénuphar.

Varier les animations

Ce qui est fondamental dans la pêche aux leurres de manière générale, est de varier ces animations, non seulement pour rompre la monotonie, mais aussi pour trouver celle qui sera le plus productive lors de votre sortie. Vous pouvez donc jouer sur la vitesse, la puissance, mais aussi sur la fréquence et la durée des pauses jusqu'à trouver ce qui déclenche les attaques des carnassiers visés.

Le ferrage retardé

Lorsqu'on pêche aux leurres de surface, il est impératif de retarder le ferrage. Si vous ferrez lorsque vous voyez le remous de l'attaque, vous allez retirer le leurre de la bouche du poisson. Il convient alors d'observer ce remous et d'attendre de sentir la ligne se tendre avant de ferrer. Ce n'est pas toujours simple à réaliser, car nous sommes parfois surpris par l'attaque et les réflexes prennent le dessus, c'est pour cette raison qu'il faut essayer de rester bien concentré et détendu !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...