Décryptage d'un sondeur, des lieus jaunes repéré par un Lowrance

Sans un bon sondeur vous passerez au-dessus des poissons sans vous en apercevoir. © Yann Sellin

Les sondeurs actuels sont d’une aide indispensable pour les pêcheurs en mer et permettent maintenant de détecter des bancs de poissons au dessus desquels nous serions passés auparavant sans y prêter la moindre attention.

La capture d’écran (ci-dessus) a été réalisée par un éminent spécialiste en la matière et pêcheur de renom. En effet, Yann Sellin est un collaborateur de la société MC Technologies qui distribue les appareils Lowrance en France et le moins que l’on puisse dire est que l’homme a une parfaite maîtrise de l’électronique embarquée. Son analyse de l’image affichée sur l’écran est impressionnante.

Des lieus de belles tailles

"On voit que la ligne du leurre est oblique car le courant de fond est plus rapide que celui de la surface (0,8 nœuds). On voit d’ailleurs à quel moment le leurre pénètre dans le cône de détection de la sonde CHIRP médium.

Ces échos plutôt allongés tirants du violet au jaunes sur l’écran sont caractéristiques du lieu jaune. Grace aux couleurs des échos en banc sur la tête de roche sur la palette 13 du sondeur, le jaune tirant sur le vert montre un retour d’échos puissants qui nous indique que les lieus sont de belles tailles. Grace à la technologie CHIRP, malgré le fait qu’ils soient concentrés dans le banc, on peut distinguer les échos individuels et se faire une idée des tailles des poissons. Sur cette image, des lieus jaunes entre 6 et 9 kilos chacun" nous explique Yann Sellin.

Jigs et leurres lourds de rigueur

Etant donnée la profondeur affichée (près de 75 m), il est important de privilégier des leurres souple fortement plombés ou des jigs lourds pour atteindre le fond.

Cette image a été réalisée sur un combiné (sondeur et GPS) Lowrance HDS 12 Carbone muni d’une sonde Airmar B175M, 80-130 khz.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...