Les techniques de pêche aux leurres souples pour le sandre

Si le sandre peut monter dans la couche d'eau lorsqu'il est en pleine période d'activité, sa pêche se fait essentiellement proche du fond avec des leurres souples. Techniques et tactiles, elles demandent beaucoup de concentration et une maîtrise précise de vos gestes et de la conduite de ligne.

La pêche du sandre aux leurres souples en fleuve peut se pratiquer de plusieurs manières différentes qu'il faut maîtriser et alterner pour s'adapter aux exigences du jour. Cependant, elles ont toutes le même fil directeur : elles se situent à proximité du fond et pour cette raison afin d'éviter les accrochages, des prérequis communs à toutes les techniques sont nécessaires pour être efficaces.

Le lancer et la conduite de ligne

Le lancer doit être réalisé face à soi ou légèrement amont en fonction de votre grammage.En effet, le contact avec le fond ne doit jamais se faire en amont de votre position sous peine de voir votre bannière créer un ventre et traîner ainsi votre leurre souple sur le fond... l'accrochage sera alors inévitable.
Une fois le contact avec le fond pris, il faut décoller légèrement son leurre pour commencer son animation. La canne doit alors être maintenue avec un angle de 45° environ par rapport à la surface de l'eau et orientée légèrement vers l'amont. Il est impératif de conserver votre bannière bien tendue pour maintenir votre leurre en tension et pour avoir un maximum d'informations concernant le fond et pour ressentir les touches.
Pour amplifier le ressenti de ces informations, vous pouvez mettre votre index ou le pouce sur le blank de votre canne.

Canne perpendiculaire et orienté vers l'amont par rapport à l'axe du courant et
Canne perpendiculaire et orientée vers l'amont par rapport à l'axe du courant et

En linéaire

la pêche en linéaire est la manière la plus simple d'aborder la pêche du sandre. Elle consiste en une récupération continue au moulinet, agrémentée de quelques pauses pour laisser redescendre votre leurre sur le fond et pour lui permettre de suivre le relief.
Après avoir lancé, décollez donc votre leurre du fond et entamez une récupération lente. Il faut alors trouver le bon grammage pour rester à proximité du fond et que votre leurre ne monte pas dans la couche d'eau.

Doigt sur le blank pour une meilleure sensibilité
Doigt sur le blank pour une meilleure sensibilité

À gratter

La pêche à gratter demande une plus grande maîtrise technique que la précédente. Après avoir lancé, vous prenez donc contact une première fois avec le fond et vous décollez votre leurre avec une, deux ou trois légères tractions (l'humeur du jour déterminera l'amplitude, la vitesse et  la fréquence) pour que celui-ci dérive dans un espace d'une trentaine de centimètres au-dessus du substrat.
Puis vous accompagnez lentement votre leurre (en abaissant votre canne) dans sa descente pour reprendre contact avec le fond et recommencez. Il faut être très concentré, d'abord pour sentir votre leurre toucher le fond et surtout pour identifier et se représenter la cartographie du spot. Si vous n'accompagnez pas votre leurre dans la cassure, celui-ci la survolera et aura peu de chances d'être attaqué... Il s'agit souvent là de la strike zone, les sandres se positionnant souvent en bas de la cuvette pour intercepter et surprendre leurs proies. Il est donc primordial "d'épouser" ses variations de profondeur.

Une dérive proche du fond réussie
Une dérive proche du fond réussie

La pêche en dérive

La pêche en dérive est une approche plus douce et plus légère que la pêche à gratter. Vous devez faire en sorte que votre leurre navigue à proximité immédiate du fond de la manière la plus naturelle possible. Il s'agit d'une forme de pêche au toc où reprenant contact à intervalle régulier avec le fond vous laisser votre leurre souple dévaler le courant naturellement comme le ferait une proie en difficulté.
Le jeu consiste donc à trouver le bon grammage pour effectuer cette dérive le plus naturellement possible. En multipliant les sorties, vous trouverez le lestage standard pour débuter votre sortie sur un spot défini, ensuite il faudra affiner en fonction de l'humeur du jour.
Essayez de vous faire un schéma mental de l'évolution de votre leurre pendant votre coulée pour réaliser les gestes appropriés.

Drop shot

Le drop shot est une pêche que j'affectionne peu, mais qui se montre particulièrement efficace, notamment l'hiver. Elle consiste à présenter un leurre en dérivation au-dessus du plomb grâce à un nœud palomar. Si les animations doivent être rapides pour la perche, pour le sandre elles doivent en revanche être bien plus lentes et ponctuées de pauses très longues.

Vous l'aurez compris pour la pêche du sandre, la concentration est un élément fondamental, non seulement pour avoir une maîtrise parfaite de votre dérive, mais aussi bien ressentir les contacts avec le fond (de plus en plus discrets à mesure qu'on allège le poids de sa tête plombée) et pour ressentir toutes les touches. De plus la connaissance précise de la topographie de ses coins de pêche est essentielle pour en suivre le relief.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche du sandre en fleuve

Où localiser les sandres en fonction de la saison et des conditions météorologiques

Les leurres souples pour la pêche du sandre et stratégie