Point de vue / Progresser à la pêche : se focaliser et prioriser les bons facteurs de réussite

© Thierry Cendrier

Lorsque l'on débute la pêche sportive, on a tendance à focaliser son attention sur des critères qui ne sont pas forcément pertinents et prioritaires. Les croyances, le marketing et tout simplement le manque d'expérience en sont les causes majeures. Découvrir une activité, c'est aussi apprendre les règles qui régissent son fonctionnement.

Les causes principalement avancées par les pêcheurs pour justifier leurs bredouilles sont souvent les mêmes : la météo, les poissons n'étaient pas actifs, je n'avais pas le bon leurre ou la bonne couleur, etc.

Ces excuses ont toutes un point commun qui a un but précis, mais nous y reviendrons dans un prochain sujet. Ces causes, si elles peuvent parfois être vraies sont en réalité une minorité des raisons de nos échecs et révèlent une focalisation des pêcheurs sur les mauvais aspects de la pêche.

Au demeurant, d'excellents pêcheurs ne connaissent que très rarement ces échecs et n'avancent jamais ces raisons. Sont-ils incroyablement chanceux, ont-ils toujours le bon leurre (même si leur boîte est bien fournie) ou focalisent-ils leur attention sur d'autres critères et font-ils des choix différents ?

Priorité n°1 : le spot

Une fois écrit et lu cela semble être une évidence et pourtant que ce soit en eau douce ou salée, certains parcourent les rives en lancent « n'importe où » en espérant prendre le poisson souhaité sans se soucier du substrat, du relief, de la nourriture présente,etc. Le hasard fait parfois bien les choses, heureusement…

Il faut donc en priorité se focaliser sur sa cible, ses besoins, pour définir où les trouver avant de se poser la question du comment et du leurre.

Priorité n°2 : le moment

Nombre de pêcheurs exploitent les mêmes spots (souvent peu nombreux de surcroît) tout au long de l'année quelque soit les conditions parce qu'ils y ont déjà pris du poisson sans en analyser les raisons.

Un spot est productif par période et à certains moments très précis en fonction de la saison, de la météo, du moment du jour, de la présence de nourriture, la marée ou encore d'autres facteurs (arrivée d'eau, crue…)

la priorité et ce qui fait donc l'essentiel de la pêche, c'est avant tout d'être au bon endroit au bon moment et non pas, encore une fois, le leurre, la couleur, etc.

Priorité n°3 : le pattern

Le pattern est le schéma de pêche établi par le pêcheur. Se poser la question du pattern c'est se poser la question où, quand et comment ? Lorsque l'on a compris où et quand trouver les poissons, il s'agit de se demander quel type de leurres utiliser et comment les animer pour réussir à les prendre. J'insiste sur le type de leurres et non le leurre en lui-même !

Ainsi ces choix se font en fonction du milieu, des proies présentes, de la nécessité d'une présentation naturelle ou d'une envie de provocation.

Priorité n°4 : la présentation

Une fois le type de leurres choisi en fonction du pattern que l'on veut exploiter, il convient alors de se focaliser sur la présentation :

  • La hauteur d'eau
  • La vitesse
  • Le grammage
  • Le type d'animation

Priorité n°5 : le leurre

Enfin et en dernier critère et priorité vient le leurre (sa couleur, son modèle,etc.). Ce critère ne sera déterminant que dans des situations finalement anecdotiques (5 à 10% de vos sorties), car si vous avez réfléchi vos sorties en abordant les priorités dans le bon ordre vous serez à ce stade au bon endroit, au bon moment avec le bon type de leurres et la bonne présentation. La grande majorité du chemin sera faite et vous vous rendrez compte alors que plusieurs modèles peuvent réaliser le travail demandé.

Heureusement que finalement ce critère du leurre en lui-même devient secondaire, sinon il faudrait partir à la pêche avec une remorque, alors qu'une boîte bien pensée suffit largement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Progresser à la pêche

Se concentrer sur les fondamentaux pour réussir ses premières sorties de pêche

Accepter les causes de ses échecs pour progresser à la pêche