Point de vue / Gros leurre = gros poisson ? Une vérité ou bien une vielle croyance pour les pêcheurs ?

© Thierry Cendrier

Dans le milieu de la pêche, il existe beaucoup de croyances énoncées bien souvent comme des vérités. Ces adages sont-ils le fruit d'expériences partagées, d'anecdotes, de statistiques ou simplement des proverbes justifiant une pratique et permettant de rassurer le pêcheur ? Toujours est-il qu'il existe un grand nombre de pêcheurs qui pensent qu'utiliser des gros leurres permet de prendre plus de gros poissons…

La raison principale qui donne du sens au proverbe « gros leurre, gros poisson », ce sont les statistiques… Mais chacun sait que les chiffres peuvent être interprétés de différentes manières ! Les partisans des gros leurres diront qu'avec des gros leurres, ils prennent moins de petits poissons et plus de gros. Bref le pourcentage de belles prises est plus élevé, mais en prennent-ils plus sur une saison que celui qui utilise des leurres de plus petite taille ?

La densité

Viser les gros poissons nécessitent de pêcher dans un milieu où ceux-ci sont présents en nombre. Si le biotope dans lequel vous pratiquer n'est pas riche en spécimens de grosse taille, une approche fondée sur l'utilisation de gros leurres peut rapidement être aléatoire et très décourageante.

L'espèce et le milieu

Je crois (tiens encore une croyance...) que certaines espèces sont plus sensibles à la taille des leurres que d'autres et ce en fonction du milieu dans lequel ils vivent et par conséquence des proies dont ils se nourrissent habituellement. Ainsi, pêcheur en eau douce et en mer, j'ai l'impression (et j'insiste sur ce terme) que le brochet par exemple, en dehors de l'été, axera bien plus souvent son activité sur des proies relativement volumineuses, et au qu'au contraire, le bar évoluant dans des biotopes et milieux très vastes et variés peut s'alimenter de proies de tailles très diverses. Ainsi, il peut se nourrir de lançons de 20 cm ou de grosses sardines dans certains secteurs et de crabes et de crevettes dans d'autres de façon prioritaire… Dire alors « gros leurre = gros poisson » serait faux et statistiquement infondé !

Les proies ?

Ainsi, le critère important reste les proies que le prédateur chasse dans le milieu convoité en fonction de la saison. Si les proies du lieu et du moment sont grosses, alors l'utilisation de gros leurres est une évidence et vous fera prendre de gros poissons, mais aussi des moyens, voire des petits… Ainsi dans ce contexte, un gros leurre est simplement synonyme de poisson !

La discrétion

En fonction des endroits que vous pêchez, l'utilisation d'un gros leurre sera contre productif, car simplement pas adapté… Non pas que les prédateurs ne se nourrissent pas de grosses proies, mais lancer un leurre de grosse taille nécessite de faire abstraction de la notion de discrétion… Je vous laisse évaluer la pertinence de lancer un leurre de 60-100 g dans 50 cm d'eau lisse, claire et sans courant !

Sélectionner les plus gros

Si je me fais l'avocat du diable depuis le début de ce sujet, je suis néanmoins obligé de reconnaître qu'utiliser des gros leurres est une stratégie efficace dans la recherche de spécimens pour plusieurs raisons. La première étant qu'elle « limite » les attaques des plus petits poissons et offrent donc davantage d'opportunités au plus gros, moins fougueux, de se saisir de votre leurre et donc d'augmenter la taille moyenne de vos prises.

Ratio effort/apport énergétique

De plus, les gros et vieux poissons adoptent souvent un mode de vie plus pantouflard. Ils ne daignent se déplacer qu'uniquement pour une proie qui en vaut la peine, d'autant plus qu'ils sont capables de l'ingérer. Ainsi offrir une grosse bouchée, c'est proposer aux poissons un ratio énergie/effort favorable, donc motivant…

Concurrence

Les gros poissons, malins, choisissent les meilleurs spots et s'y imposent… Le fait de présenter un gros leurre est alors parfois perçu comme un concurrent et non une proie. Ainsi, on peut faire réagir des poissons, non pas par besoin alimentaire, mais par agressivité !

L'importance de la présentation

Gros leurre, petit leurre ? S'il est fort probable que cela a une importance sur une longue période en terme de statistique et à l'échelle d'une sortie en fonction du contexte, cela nécessite cependant d'avoir pris en compte un certain nombre de prérequis en amont… Avant d'en arriver à la question de la taille du leurre, il faut commencer par résoudre le où ? Le quand ? Et le comment ? Et quoiqu'il arrive je pense qu'il vaut mieux un mauvais leurre de la mauvaise taille, mais parfaitement présenté, qu'un bon leurre présenté de manière maladroite !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...