Le Salon des Pêches de Nantes devient le Salon de la Pêche en Mer

Salon Européen des Pêches de Nantes 2016 © Exponantes

La nouvelle édition du Salon des Pêches de Nantes se tiendra du 3 au 5 mars 2017. Cette 16e édition se place sous le signe d'un nouveau souffle avec de nouvelles dates, un nouveau positionnement, de nouveaux tarifs et le plein d'animations. Voici ce qui vous attend en 2017 !

Le Salon Européen des Pêches de Nantes s'est déroulé du 12 au 14 février 2016. Cette 15e édition avait été décevante aussi bien pour les exposants et les visiteurs et Frédéric Jouët, directeur d'Exponantes, s'était expliqué sur cette déception collective lors d'une interview. Il y avait également dévoilé les solutions pour relancer les salons.

C'est en collaboration avec les exposants, les partenaires et Exponantes (organisateur du salon) que la nouvelle édition a été retravaillée, pour que le salon puisse bénéficier d'un nouveau souffle et d'un positionnement redéfini.

Changement de date et de nom

Le terme "Européen" qui avait été reproché au salon disparait au profit d'un nom plus simple et plus proche de son domaine de prédilection, la mer. Ainsi, le Salon de la Pêche en Mer se tiendra le premier weekend du mois de mars 2017 (3 au 5 mars) ; ce changement de date avait été évoqué lors des discussions. Ce weekend précède l'ouverture de la pêche à la truite et le retour des bateaux et pêcheurs en mer, qui a lieu quelques semaines après.

Ce nouveau calendrier préconisé par les exposants pour répondre aux besoins de tous les pêcheurs en quête de nouveautés, d’innovations et d'équipements pour préparer leur saison.

Le directeur d'Exponantes avait évoqué la possibilité de choisir un autre lieu pour l'organisation du salon, mais c'est finalement le Hall XXL qui accueillera de nouveau l'évènement et sera spécialement aménagé pour l'occasion.

Le Salon de la Pêche en Mer sera ouvert au public dès 9 h et une nocturne se tiendra le vendredi 3 mars 2017, jusqu'à 22 h. L'entrée qui était de 6,5 € a été revue à la baisse et sera désormais de 5 € en 2017.

Le Salon de la pêche en mer

Comme l'indique son changement de nom, le Salon de la Pêche en Mer affirme son retour aux sources et souhaite assumer pleinement son identité "mer". Le salon s'était ouvert à la pêche en eau douce suite à des enquêtes visiteurs et exposants, mais "Ça n'a pas été une réussite, car nous nous sommes éloignés du cœur de ce salon qui est la pêche en mer" avait expliqué Frédéric Jouët. L'organisation s'était alors posé la question de s'ouvrir au paddle ou au kayak ou au contraire de se recentrer sur la pêche en mer.

Ainsi, l'accent sera mis sur ce domaine avec une forte représentation de bateaux, du matériel électronique dédié, un pôle pêche sous-marine développé.

Pour autant, la pêche en eau douce sera également présente sur les stands dans les gammes présentées.

3 jours d'animations

Pour cette 16e édition, les animations, les ateliers, les initiations et démonstrations feront leur grand retour. En effet, lors de la dernière édition de février 2015, les animations étaient rares, on trouvait seulement quelques démonstrations de pêche au leurre. Ainsi, plusieurs animations "phares" seront proposées :

  • un plateau de télévision animée par un professionnel de la pêche,
  • un bassin de démonstration "indoor",
  • un bassin de plongée dédiée à la section chasse sous-marine,
  • en extérieur sur l'Erdre : démonstrations des différents types de pêches et la présence de plusieurs pontons pour les essais de bateaux, de kayaks ainsi que du matériel électronique embarqué,
  • un espace pour les enfants et les pêcheurs débutants sur lequel animations ludiques et pédagogiques permettront de découvrir l'univers de la pêche en se familiarisant aux différentes techniques…

Les conférences – qui ont su trouver leur public au fil des éditions – et les traditionnels "Trophées de l'Innovation" seront de nouveau au rendez-vous.

INFOS PRATIQUES

Date : 3 au 5 mars 2017

Horaires : vendredi 9 h à 22 h, samedi 9 h à 19 h
, dimanche 9 h à 18 h

Tarif : 5 euros

Site Internet : http://www.salon-peche-mer.com

Crédits photos : Exponantes

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Jean-Pierre Dehorne - 24 Mai 2016
Bonjour, désolé de vous décevoir et vous contredire mais franchement cet article est mal intitulé. L'annonce qui y est faite c'est un peu comme faire du neuf avec du rafistolé et surtout c'est faire un sacré denni du passé. Explications: Cet évenement nantais existe depuis de nombreuses années. J'en sais quelque chose puisque j'habite juste sur la rive en face; je n'ai donc aucun mérite à dire que j'y ai assisté depuis le début. D'autant mieux que je connaissais le père du fondateur de cet évenement, originaire de Quimperlé. A cette époque là il s'agissait déja "du salon de la pêche en mer" . donc le titre est faux et c'est bien parce que les actuels gestionnaires de cette manifestation qui ont repris les rennes il y a quelques années se sont perdus dans les méandres d'un marketing flou, laissant au passage sur les rives ensablées les clients fidèles et les acteurs majeurs du marché, qu'ils ont dû faire marche arrière toute en arrêtant ce délire de "européen" puis de "toutes les pêches" Comme je l'ai évoqué plus haut, à cette époque là toutes les grandes marques étaient présentes SHIMANO DAIWA ILLEX, SERT HIRO ZENAQ ... .Même les grands noms de la pêche en Méditerranée comme Topfishing étaient là et me vendirent un système de downrigger. Les badauds comme moi pouvaient ainsi bénéficier des avis autorisés des technico commerciaux de ces marques là puis aller ensuite dans les nombreux stands de revendeurs locaux pour concretiser leur rêve. Je vais faire vieux con qui radote mais tant pis, à cette époque là chaque jour il y avait des manifestations avec des thématiques aussi varéies que l'environnement, la protection de la ressource, les techniques de peche du bord ou encore en bateau etc... Je pu ainsi écouter avec intérêt des célébrités du monde halieutique comme anthony Malgorn, Ange Porteux, Nicolet, Denis Mourizard, etc... nous donner de précieux conseils sur des techniques anciennes (ah la peche au bulrag + raglou rose de Nicolet...) ou innovantes. donc là encore une fois rien de nouveau dans ce qui est annoncé dans l'article Qu'est ce qui peut avoir tué ce salon? D'abord cela a eu lieu pratiquement au moment où mes connaissances on cédé cette affaire là. Les repreneurs ont voulu faire du nouveau. -Premier flop : une ambiance commerciale de fête foraine avec un stand d'animation qui vous balançait des décibels pleins la tête! Si bien que je ne passais plus du tout aux stands contigüs à cet endroit. tant pis pour les pauvres fonderies Lemer ou autres vendeurs de leurres spécifiques que j'avais dû shunter, mais trop c'était trop surtout pour des conneries invraisembables qui n'amusaient qu'une poignée de "djeunes". -Deuxième flop: l'autocongratulation des champions des concours de peche. Que l'on fête un succès c'est une chose, mais que cela devienne omniprésent omnibruyant (cf le stand d'animation évoqué plus haut) et "sélectif" cela créé une scission. D'un côté les pros les vrais de vrais qui se retrouvent à siffler un pot sur un stand VIP et les pecheur du dimanche qui n'approchent plus ces grand noms. Avant je pouvais aller serrer la louche à E Le Guyader et lui demander des conseils sur la peche exotique qu'il pratique tous les ans. Désormais c'est simple lui ne vient plus à cette "foire à tout" . Du coup je fais mes achats de matos exotique par correspondance (merci à DPSG et Philippe Pêche ) ou à l'étranger vu que par téléphone et internet on peut avoir toutes les infos. Enfin tous les professionnels ont évoqué le coût faramineux des stands. Alors? je suis dubitatif. Faire du neuf avec du vieux? pourquoi pas mais il faudrait quand même une autre communication que celle là. Savoir reconnaitre les errements du passé et revenir au fondamentaux: - Sans les sociétés majeures du segment le salon n'existera pas/plus, - Sans plusieurs stands de revendeurs pour pouvoir acheter du matériel en phase avec ce qui est présenté au salon par les acteurs majeurs, je ferai comme bon nombre d'amis: je ne reviendrai pas. - Sans le public de passionnés que nous sommes qui attendent autre chose que décibels et autres neons dignes de la fête à neu-neu, le salon ne marche pas - Sans une convivialité rassemblant tout le monde sans distinction le salon sera un flop -Sans les stands rassemblant toute la presse spécialisée (l'an passé il n'y avait qu'un seul éditeur...) le salon tombera aux oubliettes Conclusion: il faudra autre chose qu'un retropédalage pour retrouver les lustres d'antan. Bon je me suis fendu de pas mal de temps pour écrire cela, si ça se trouve mon propos sera mis à la poubelle. si c'est le cas tant pis. sinon j'espère que les organisateurs se remueront les puces et les neurones. Ce qui est sûr c'est que j'attendrai le deuxième jour du salon pour eventuellement y aller. Si les échos reviennent favorables, j'irai voir sinon je retrournerai sur internet faire chauffer ma carte bleue.
Ajouter un commentaire...
Reportage : Salon pêches Nantes

Le directeur d'Exponantes revient sur le naufrage du salon des pêches de Nantes

Nouvelle donne pour le Salon de la Pêche en Mer