Pêche sur le Salagou : le plan d'eau de l'Hérault pour rencontrer carpes et carnassiers

© Jacques Del Arco Aguirre

A quelques encablures de Montpellier, en plein coeur du Languedoc, se trouve le lac du Salagou, haut-lieu de la pêche de la région. Un lieu unique, dont la visite ne peut laisser indifférent.

C'est bien sûr la richesse des populations piscicoles qui attire de nombreux pêcheurs, puisque carpes et carnassiers ont construit une belle réputation au plan d'eau. Mais le Salagou, c'est aussi une histoire, un cadre somptueux, une ambiance si spéciale.

Les berges du Salagou
Les berges du Salagou

Un lieu incontournable dans l'Hérault

Le Salagou est situé dans le sud de la France, sur la commune de Clermont-l'Hérault. Le plan d'eau s'étend sur plus de 700 hectares, avec une profondeur maximale proche d'une cinquantaine de mètres. Le barrage a été réalisé à la fin des années 1960, principalement en vue de constituer une réserve d'eau pour l'irrigation. Il sert aussi à réguler le cours de la Lergue, affluent de l'Hérault.

Le site du Salagou possède une identité forte : c'est notamment cette roche rouge (la « ruffe ») qui lui confère une atmosphère toute particulière. Sa biodiversité et sa géologie en font un site à part, classé Natura 2000. Le Cirque de Mourèze, situé à un jet de pierre, est aussi à découvrir absolument. Le Salagou est un site touristique important de la région, attirant randonneurs, vététistes, amoureux de la nature, et … de nombreux pêcheurs.

Le royaume du carnassier

Le climat méditerranéen, la richesse de ce milieu aquatique sont propices au développement de jolis spécimens et à l'activité des poissons, en toutes saisons. C'est évidemment un plan d'eau réputé pour ses brochets, avec des métrés régulièrement capturés, et quelques poissons trophées qui hantent ces eaux souvent agitées par le mistral.

Un joli brochet du Salagou, prêt à repartir dans son élément
Un joli brochet du Salagou, prêt à repartir dans son élément

De bonnes densités de brochets plus modestes, flirtant avec la soixantaine, sont par ailleurs ciblées sur les nombreux herbiers du Salagou. Lorsqu'on évoque les densités de poissons sur ce plan d'eau, on pense forcément aux perches. Des bancs de perchettes se promènent sur les bordures, les captures de perches de 20 à 25 cm sont très fréquentes. Mais les poissons de plus 40 cm ne sont souvent pas bien loin.

Silures et sandres peuplent aussi ces eaux. Pour ce dernier, float ou embarcation seront souvent plus efficaces pour pêcher en pleine eau, par exemple en verticale, ou au mort manié près des nombreux obstacles constituant autant d'abris pour la gent piscicole.

Le Salagou semble parfois pâtir de sa réputation. La pression de pêche peut y être importante : malgré l'imposant volume d'eau à prospecter, les poissons y sont éduqués à force de voir passer les pêcheurs, leurs leurres et leurs embarcations. Les prélèvements ne sont forcément pas sans impact sur les populations de brochets et de sandres.

Un lieu unique pour la pêche... et les promenades
Un lieu unique pour la pêche... et les promenades

Les carpes du Salagou

Les poissons blancs sont également bien présents (brème, rotengle, gardons, tanches, …), faisant ainsi le bonheur des passionnés de pêche au coup. Le site est aussi très réputé pour ses carpes. On retrouve en effet de belles populations de carpes communes et de carpes miroirs. Des poissons trophées dépassant les 20 kilos ne sont pas rares, et les carpistes sont nombreux à tenter leur chance sur les rives du plan d'eau, parfois venus de loin pour se frotter aux carpes du Salagou.

Informations pratiques

  • Comment s'y rendre : le Salagou est aisément accessible depuis Montpellier, Sète et Béziers ; le site est desservi par l'A75.
  • Quelles espèces de poissons rechercher en priorité : brochets, perches, mais aussi sandres et silures ; carpes communes et carpes miroirs.
  • Autres spots à proximité : le fleuve Hérault s'écoule non loin du Salagou. Les carnassiers y sont aussi bien représentés sur la partie aval du cours d'eau (tout comme sur l'Orb situé au sud-ouest du Salagou). Pour pêcher carpes et carnassiers sur de grands plans d'eau, on pourra se diriger vers l'Aveyron, le lac de Pareloup étant situé à moins de 2h de voiture.
  • Sur la rive gauche du lac, le village de Celles tente de reprendre vie. Il aurait dû être englouti par les eaux, mais cela ne s'est jamais produit. Des habitants tentent aujourd'hui de faire revivre ce lieux. Le Cirque de Mourèze tout proche mérite qu'on pose ses cannes à pêche quelques minutes.
Le village de Celles, sur les rives du Salagou © Jacques Del Arco Aguirre
Le village de Celles, sur les rives du Salagou © Jacques Del Arco Aguirre
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...