Souvenir de pêche / Longues journées et reprise des afterworks entre amis à la pêche du bar

Les mois de mai et juin et leurs longues soirées sont des moments particuliers pour profiter de notre passion. Après une journée de travail, quoi de mieux que de retrouver les amis pour aller traquer le bar une paire d'heures.

Tous les ans, avec mes amis, nous attendons impatiemment le mois de mai pour reprendre nos soirées sur l'eau. Si certains profitent des afterworks pour aller au bar… nous aussi, mais plus précisément à la pêche du bar.

Nous avons devant nous 3 heures à chaque fois, il n'est donc pas question de prospecter, mais de bien choisir nos spots en fonction des conditions de marée et de la météo. Le déconfinement étant prononcé, nous avons donc repris nos bonnes habitudes et il s'agit là de notre toute première sortie de l'année 2020.

Une épave vide

C'est donc avec une folle envie de lancer nos leurres que l'on prend le départ de la cale vers 19h avec mon ami Laurent. Nous prenons alors la direction d'une première épave que nous savons riche en poissons à cette période de l'année, mais le sondeur et les deux premières dérives sont sans appel, les bars sont absents cette fois. Il nous faut alors faire un choix entre partir à l'ouest sur des têtes de roches ou à l'est sur une autre épave. On débat un peu et on mise sur la première option.

Premier poisson de l'année

Arrivé sur zone, on prend le temps de placer correctement la dérive, car nous savons que les poissons se situent sur le flan de la roche et qu'il ne faut pas passer trop loin pour les décider. Il s'agit d'une tête de roche avec un fort courant et les bars sont alors bien souvent collés au substrat.

Je monte alors un Blue Shad de 15 cm, car je sais qu'il peut y avoir de gros poissons sur ce spot et en début de saisons les gros leurres sont particulièrement efficaces.

Après avoir pris contact avec le fond et réalisé quelques tractions, la première touche tant attendue depuis des mois est enfin là. Le poisson tient le fond et je gère le combat avec douceur pour ne pas perdre cette première prise 2020. Il est enfin dans l'épuisette et pour ouvrir la saison je n'en demandais pas tant, un joli poisson de presque 70cm.

Un second plus gros

Nous continuons notre pêche minutieuse et enchaînons les touches et quelques poissons maillés. Puis au premier passage sur la tête de roche voisine, un joli combat s'engage tout en puissance et en coups de tête rageurs. Le bar entre enfin dans l'épuisette et pour accentuer le plaisir de cette première sortie, il est plus gros que le précédent. Quelques photos de rigueur et le poisson retrouve son élément.

Nous capturerons ainsi une douzaine de bars sur la zone avant que l'activité se calme. Il nous reste peu de temps, mais nous comptons bien les mettre à profit !

Dernier caillou avant la nuit

Entre la navigation et la pêche, les 3 heures que nous avions devant nous s'écoulent rapidement, alors nous prenons la direction d'une dernière pierre bien exposée au courant et entamons la dernière dérive de la soirée. Une détection apparaît au sondeur nous indiquant que les bars sont présents et visiblement actifs, nous nous concentrons sur nos animations poursuivre le relief du fond et une touche sèche récompense nos efforts. Ce poisson de 60 cm clôturera donc cette première sortie.

Il nous reste 20 minutes de navigation pour rejoindre le port, alors nous décidons d'en rester là pour rentrer avant la nuit, mais c'est avec un grand sourire et un sentiment particulier après ces longs mois sans pêche que nous faisons route sous un ciel orangé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...