Savoir-faire / Le matériel et les leurres pour la pêche du brochet aux jerkbaits

Parce qu’il s’agit de leurres volumineux et qui nécessitent d’être animés, les jerkbaits requièrent l’emploi d’un matériel spécifique. De même pour répondre aux exigences du brochet et des conditions, votre boite, sans être trop fournie, devra être bien pensée et contenir des modèles complémentaires.

La pêche aux jerkbaits comportent des contraintes sur le plan matériel en raison du volume des leurres employés et de la nécessité de leur imprimer une animation particulière. Une canne adaptée est alors incontournable pour pouvoir pêcher efficacement.

Priorité au casting

Si l’usage d’un ensemble spinning est possible, le recours au casting s’avère bien plus confortable pour pêcher aux jerkbaits. En effet, la tenue de la canne est plus adaptée à la réalisation de jerks et de twitchs et le matériel casting se montre plus robuste pour le lancer et l’animation de leurres volumineux.

Par ailleurs, les ferrages, par une gestuelle différente, sont plus puissants en casting, ce qui s’avère primordial pour faire pénétrer de gros hameçons à longue distance.

Une canne courte et avec une pointe raide

L’animation se faisant souvent canne basse, scion au raz de l’eau, l’utilisation d’une canne courte, autour de 1,80-2 m constitue une bonne base. Son action devra être de pointe et assez dure pour pouvoir imprimer à vos leurres la nage souhaitée et le talon devra être plus court que votre avant-bras.

Cette pêche ne nécessite pas d’avoir une canne résonnante, mais solide et l’emploi d’un carbone SM ou IM est bien suffisant et il n’est pas utile d’investir une somme importante dans une canne destinée à cette pêche.

Enfin, la puissance devra être comprise entre 30 et 80g.

Un moulinet robuste et une tresse solide

Lorsque l’on pêche avec de gros leurres et de surcroît en casting, l’utilisation d’une tresse de gros diamètre est essentielle. Ainsi, 25/100 est un minimum pour une résistance autour de 50 lb. Avec un modèle plus fin, à la moindre perruque, l’énergie emmagasinée par votre leurre sera bien suffisante pour la casser nette.

L’intérêt d’une grosse tresse est aussi qu’elle offre une grande portance dans l’eau et permet de ralentir la descente de votre jerkbait.

Enfin, comme il s’agit là d’une pêche puissante, une tresse en 4 brins sera particulièrement indiquée.

Fluorocarbone ou titane

Pour le bas de ligne, 2 solutions sont possibles :

  • Le traditionnel fluorocarbone en 80 à 100/100 qui résistera aux dents du brochet, mais qui apportera aussi une certaine rigidité favorisant les animations.
  • Le bas de ligne en titane, plus rigide, qui accentuera les écarts latéraux de votre jerkbait. Certains réalisent même leurs avançons avec de la corde à piano.

La sélection de leurres

Votre boîte pour répondre à toutes les situations devra contenir une dizaine de leurres tout au plus.

  • 2 jerkbaits classiques et muni d’une grosse bille, comme le Buster Jerk de Strike Pro ou le Herky Jerky de Bomber. Un dans un colori flashy et l’autre dans une couleur naturelle.
  • 2 jerkbaits silencieux comme le Salmo Sweeper ou le Glidin rap de Rapala.
  • Un modèle flottant pour pêcher au-dessus des herbiers ou les zones shallow.
  • Un ou deux modèles plus petits comme le buster jerk 2.
  • 2 Modèles plus courts et plus trapus ayant une nage en S comme le Salmo Slider ou le X-buster de Strike pro. Je réserve ce dernier pour les pêches en bateau ou en float tube, car il se lance particulièrement mal.
  • Éventuellement un modèle plus gros autour de 20cm ou un modèle muni d’un leurre souple en guise de queue.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...