Sortie de pêche autour de l'île Anglo-normande d’Aurigny

Phare des Casquets au large de l'ile d'Aurigny. © Benjamin Le Provost

l’île d'Aurigny, située au large du cap de la Hague est une zone riche en poissons. la pêche peut y être très compliquée en raison des forts courants. Découvrons ensemble ce nouveau secteur.

Aurigny ou Alderney en Anglais est la plus septentrionale des îles Anglo-normandes. Située en bordure du raz Blanchard, courant le plus fort d’Europe pouvant atteindre la vitesse de 12 nœuds lors des coefficients les plus élevés, elle offre des paysages à couper le souffle.

Ses eaux sont extrêmement riches en poissons. La navigation peut y être difficile. Encore plus qu'ailleurs, le courant et la météo sont à prendre en compte afin d’y naviguer en toute sécurité.

C’est un secteur que j’affectionne particulièrement. Peu de monde s’y aventure et les belles pêches y sont monnaie courante à condition de choisir les secteurs en fonction du courant.

Joli bar capturé dans le raz Blanchard.

Comment s’y rendre

En fonction des marées et surtout du courant, j’opte pour un départ de 2 principaux ports :

  • Le port de Diélette, situé sur la côte ouest du Cotentin, mais attention lors des houles résiduelles de secteur ouest, car la cale y est directement exposée.
  • Le port de Goury situé à la pointe de la Hague qui est l'option la plus courte. Le port est soumis à la marée, ce qui ne permet pas de mettre à l'eau en permanence.

Le courant est à prendre en compte pour la navigation, sa vitesse étant souvent élevée, je favorise les navigations avec le courant portant quand cela est possible.

La pêche sur zone

Ce secteur est extrêmement vaste puisqu’il englobe l’ile d’Aurigny et le phare des Casquets. J’accorde une grande importance aux courants pour faire mon circuit de pêche.

Au plus fort de celui-ci, il vous sera impossible de pêcher tant sa vitesse est élevée.

J’essaye de prospecter les zones où celui-ci n’excède pas 3 ou 4 nœuds. Pour cela j’utilise 2 sites internet (retrouvez les liens en bas de page) :

  • Marc ifremer
  • DataSHOM

La zone est très riche en bars et lieus. De très beaux spécimens sont présents dans peu d’eau sur les bordures des veines de courant. La faible profondeur permet ainsi de relâcher facilement les prises.

En revanche, contrairement à d’autres zones comme les Roches-Douvres, la diversité y est moins importante.

Quelques belles morues se cachent dans les zones profondes du nord de l’ile qu’il est possible de pêcher quand le courant baisse à l’approche de l’étale.

Quelle technique utiliser :

Sur cette zone, il est possible de pratiquer bon nombre de techniques :

  • La pêche en finesse sur les bordures de l’ile dans 10-12 m d’eau. Vous y trouverez bars et jolis lieus.
  • La pêche au shad en traction dans les veines de courant.
  • La pêche en surface même dans les forts courants à proximité des têtes de roche affleurantes.
  • La pêche en verticale sur les plateaux profonds et un peu plus au large sur les épaves qui sont nombreuses dans le secteur.
Pêche en traction en bordure du phare des Casquets

Le matériel :

Lors de mes sorties là-bas, j’utilise du matériel assez puissant afin de pouvoir plomber et ainsi pêcher les veines de fort courant.

  • Une canne Rodhouse NFC MB 739 IM – canne de 2,21 m d’une puissance 20/60 grammes que j’utilise pour la pêche lourde au shad ou avec de gros leurres de surface.
  • Une canne traction medium Rodhouse : la NFC MB 807 HM : canne de 2,43 m.
  • Une canne plus light : la phénix bass reacon 744 canne de 10/30 grammes que j’utilise pour les pêches plus fines dites à la volée.
  • Une veticale pure la NFC SJ 606 SM, canne courte avec un moulinet casting pour pêcher les épaves ou les plateaux profonds en verticale avec de gros leurres.

Les leurres sont les mêmes que pour l’ensemble de mes sorties, mais je n’hésite pas à plomber assez lourd (50-70 grammes même dans 15 m d’eau afin de tenir le fond).

Cependant, dans certaines situations, les poissons sont très proches de la surface à chasser dans les premiers mètres alors que le sondeur annonce plus de 30 m.

Gros leurre, peu plombé, afin de peigner les premiers mètres sous la surface.

Dans ce cas, un leurre plus léger comme le Black minnow 120 ou 140 mm avec une tête de 20 ou 25 grammes, ramené en linéaire est un combo efficace.

Les sorties sur ce secteur sont malgré tout peu nombreuses. En raison des forts courants, il faut une météo parfaite pour y aller. Si vous parvenez à saisir le créneau, de belles surprises vous attendent sur zone.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Les bons coins de pêche en mer.

Partir pêcher aux Roches-Douvres, pour le plaisir de pêcher de nombreuses espèces