J'ai testé... / Le Mini Yum Pulse : un petit leurre souple aussi convaincant que son grand frère

© Thierry Cendrier

En 2017, Le Yum Pulse original (en 4,5 pouces) était une petite révélation dans l’univers des shads. Ses résultats sur la pêche du bar sont indiscutables depuis maintenant 3 saisons et il compte un grand nombre d’aficionados. C’est très logiquement que Flashmer a commercialisé son petit frère l’année dernière qui s’est montré de suite tout aussi convaincant !

Une copie modèle réduit

Mini Yum Pulse

3,5 pouces (soit 90 mm) et 4,2 g contre 4,5 pouces (115 mm) pour 9,6 g : voici les seules différences entre les deux modèles. En effet, la forme et la conception sont totalement identiques :

  • les lamelles sur le ventre
  • la queue très fine, le large paddle
  • la souplesse du plastique

Autant de caractéristiques qui ont fait le succès de l’original et que l'on retrouve sur ce modèle réduit et implique les mêmes propriétés mécaniques…

Vitesse et vibration

On retrouve donc les qualités qui ont séduit les bars (mais aussi les sandres en eau douce par exemple) depuis 3 ans : une capacité à nager et donc à être animé à très faible vitesse, une descente lente dans la couche d’eau et la production de vibrations fortes et perceptibles de très loin par les prédateurs !

C’est pour cette raison, que j’aime l’utiliser de nuit, tout autant que le grand modèle.

Pêche fine et estivale

Avec son petit gabarit, j’aime beaucoup utiliser le Mini Yum pour traquer les bars avec un ensemble léger (Puissance ML) en complément du Turbo shad et du Slug-go. Mais au-delà des pêches fines, je trouve l’intérêt de ce modèle dans les pêches estivales et de bordures.

En effet, l’été les bars vont parfois être axés sur des proies de petites tailles issues de la dernière reproduction. Pour pouvoir les leurrer, il faut alors leur présenter un leurre du même gabarit.

Par ailleurs, à cette période, en raison des conditions météorologiques (ciel bleu, et peu de vent), les pêches de bordures ne sont pas toujours simples en pleine journée et il faut proposer des leurres discret seulement quelques décimètres de profondeur. C’est dans ces conditions que la recherche de finesse, dans le matériel, mais aussi dans les leurres prend tout son sens !

Plusieurs possibilités d’animations

Dans ces conditions difficiles et si effectivement il y a peu d’eau, j’aime pêcher en Buzzing avec le Mini Yum. Je le monte alors sur un hameçon Texan et je récupère en linéaire dès que le leurre amerrit pour que sa caudale brasse la surface de l’eau. Sa structure lui assure une grande portance ce qui constitue un atout pour ce type d’animation. Pour passer sous la pellicule et si la profondeur est plus importante, j’utilise des têtes plombées de 3,5 à 10 g.

Par ailleurs, j’aime beaucoup utiliser ce modèle pour toutes mes pêches lentes au ras du fond (notamment de nuit) que ce soit à gratter ou en linéaire.

Du naturel et flashy

Pour les coloris j’ai mes préférences… Du naturel (Ayu et Blue pearl) en journée, notamment parce que je l’utilise dans des eaux claires. Du blanc et du flashy la nuit avec notamment le Sinful Shad qui donne d’excellents résultats !

  • Distribué par Flashmer
  • Fabriqué par Yum
  • 13 coloris
  • 90 mm pour 4,2 g
  • Environ 6,50 € la pochette de 8
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...