Carangue à grosse tête : reine des récifs

Une grosse carangue GT © Guillaume Fourrier

La carangue à grosse tête, appelée aussi carangue GT ou Ignobilis, est un carnassier puissant qui chasse autour des récifs coralliens.

Nom scientifique

Caranx ignobilis (Forsskäl, 1775)

Morphologie

La carangue à grosse tête est pourvue d'un corps massif argenté, élevé et compressé latéralement. Avec sa grosse tête et sa large gueule, elle est taillée pour la chasse. Ses yeux sont gros et sombres. Sa nageoire caudale est fourchue.

Lieux de pêche

Les carangues ignobilis adultes sont solitaires et habitent les récifs de lagunes et hauturiers. Les juvéniles sont quant à eux dans les estuaires, ils s'alimentent de crustacés (crabes et langoustes) et des poissons la nuit. Les barrières de corail sont des postes clés.

Techniques de pêche

La carangue est un poisson puissant apprécié des pêcheurs sportifs au lancer et en jigging partout dans le monde. La technique numéro 1 pour viser ce poisson est le popping. Il s'agit de lancer un poisson nageur de surface dit popper au plus près des récifs de corail. Les carangues longent les récifs par petits bancs à l'affût de petits poissons. Ce popper faisant un maximum d'éclaboussures et de bruit en surface dérange notre carnassier territorial qui sanctionne le petit poisson inconscient. S'en suit un combat mythique avec ce monstre de puissance. Il faut à la fois être bien équipé (canne lancer 80 lb pour viser les plus grosses carangues) et avoir un bon skipper qui bougera le bateau au besoin et saura vous assister pendant le combat. L'autre méthode est la pêche en jigging, pour viser les carangues dans des profondeurs de 10 à 50 m. Il faut prévoir une tresse 0,80 lb et un bas de ligne de 2 m en nylon 150 à 200 lb. Le frein est réglé entre 8 et 12 kg pour viser les plus gros spécimens.

Reproduction

La carangue GT atteint sa maturité sexuelle entre 60 et 95 cm à l'âge de 3 à 5 ans. Les femelles lâchent plusieurs milliers d'oeufs à proximité des récifs, dont certains sont fécondés par les mâles pour ensuite dériver pendant 1 mois. Environ 1 larve sur 1000 survit pendant cette période de dérive. Ensuite, les carangues juvéniles entrent dans les eaux peu profondes, dans les récifs, pour grandir. A ce stade encore jusqu'à 2 ou 3 ans, 1 juvénile sur 100 survit à la prédation.

Taille et poids

  • Taille légale de capture (minimum légal) : aucune, je préconise 50 cm
  • Taille de maturité sexuelle : 60 à 95 cm
  • Taille moyenne : 60 à 90 cm
  • Taille / poids maximum : 1,75 m (80 kg)
  • Record de France : 41,50 kg (La Réunion, 26/01/2003)
  • Record du monde : 72,8 kg - 1,68 m (Kagoshima, Japon, 06/06/2006)

Bon à savoir

Les grands individus peuvent être porteurs de la ciguatera, dite maladie de « la gratte », notamment lorsque les carangues sont prises à proximité des récifs coralliens. Cette intoxication alimentaire est liée à l'ingestion de poissons pêchés aux abords des récifs tropicaux ou subtropicaux. Mais attention, les migrations des carangues peuvent être longues et les poissons porteurs de la toxine sont parfois capturés loin des récifs.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...