Attention, un banc de brèmes peut cacher un brochet métré

Le gros brochet qui se cache avec les brèmes © Gauthier Martin

Pêcher près d’un banc de brèmes peut rapporter gros quand on cherche le carnassier et c’est précisément ce qui nous est arrivé avec ce gros brochet bien gras !

Les carnassiers suivent les bancs de poissons-fourrage

C’est bien connu pour trouver les carnassiers il faut trouver le poisson-fourrage, ablettes, gardons, perches, rotengles…

Généralement on trouve toutes sortes de carnassiers à proximité de ces proies de taille moyenne, mais il ne faut pas négliger les prospections dans les bancs de brèmes, ces dernières attirent les plus gros carnassiers comme le silure, mais il est aussi possible de tomber sur un gros brochet ou beau sandre !

Quand la température de l’eau baisse, les brèmes deviennent plus opportunistes et il arrive d’en prendre au leurre.

Brème au leurre souple

Lors de cette sortie, nous pêchons un petit bras de lac de faible profondeur où il reste pas mal d’herbiers sur le fond.

Je prospecte le poste en linéaire avec un petit leurre souple orange de 4 pouces sur une petite tête plombée ronde de 7 grammes.

En ramenant mon leurre, je sens quelque chose dans la ligne, je réalise que je suis dans un banc de brèmes et que je touche ces dernières en ramenant mon leurre.

Je relance en me disant qu’il y a peut-être un carnassier pas loin et à peine trois tours de manivelle après je prends une belle touche, je pense à un brochet, mais non, c’est une brème qui vient de se piquer sur mon leurre.

Un monstre dans le banc

Mon ami me rejoint pour immortaliser cette prise pour le moins insolite. Puis, je lui dis qu’il y en a un banc entier devant nous, mais j’ai à peine le temps de nettoyer le mucus de brème que j’ai sur les mains que j’entends mon collègue qui est juste à côté de moi crier "poisson, c’est gros" !

Je relève la tête et le vois cramponné à sa canne complètement pliée, son frein se met à chanter, le poisson déroule.

Sur le coup on pense à une carpe harponnée tellement le poisson semble lourd et puissant.

À force de contrer le poisson et d’encaisser ses rushs, on arrive finalement à apercevoir sa queue. Cette vision nous rend fous et nous explosons de joie, car c’est en fait un monstrueux brochet qui martyrise le matériel de mon binôme.

Nous reprenons vite notre calme pour terminer le combat le plus vite possible pour décrocher ce géant et le relâcher proprement.

Je ne me rappelle même plus la suite de cette journée tellement cette prise m’a marqué et je pense que c’est encore pire pour mon ami.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...