Les sars, petits sparidés énergiques

Un sar commun, jamais loin des zones d'algues © Guillaume Fourrier

Ces sparidés ont de l'énergie à revendre. Ils offrent des combats énergiques en surfcasting et peuvent aussi attaquer des petits poissons nageurs !

Noms scientifiques

Il existe une vingtaine d’espèces de la famille des sars Diplodus spp (Rafinesque, 1810). Cinq longent nos côtes :
– Sar commun (ou sar rayé) : Diplodus sargus sargus (Linné, 1758)
– Sar à grosses lèvres : Diplodus cervinus cervinus (Lowe, 1838)
– Sar à museau pointu (ou sar tambour) : Diplodus puntazzo (Walbaum, 1792)
– Sar à tête noire : Diplodus vulgaris (Geoffroy Saint-Hilaire, 1817)
– Sargue (sparaillon) : Diplodus annularis (Linné, 1758)

Morphologie

Les sars possèdent un corps ovale et une gueule largement fendue armée d’incisives à la mâchoire supérieure et de molaires. Le dos des sars est gris avec des signes propres à chaque espèces, par exemple 9 bandes verticales noires chez le sar commun.

Sar commun de belle taille

Lieux de pêche

Les sars sont des sparidés très présents en Méditerranée et peu présent dans la partie nord-ouest de la France, en Manche et en Mer du Nord. Les sars, comme les daurades, ont un faible pour les moules et se rapprochent des parcs mythilicoles régulièrement. Ils sont aussi présents sur les zones d’algues (posidonies, zostères) et les zones rocheuses (plateaux rocheux, pointes de roche, caps rocheux).

Techniques de pêche

Les sars se pêchent essentiellement en surfcasting et au poser, sur un montage à 2 ou 3 empiles fines. On utilise alors des appâts divers, dont le ver mille-patte est le plus courant. Ce vers est la néréide de roche ou de vase, elle est appelée dure ou demi-dure dans le commerce, on la trouve dans les magasins de pêche côtiers. Ces poisson fougueux attaquent aussi les poissons nageurs par énervement et protection de leur zone de nourriture : minnows ou leurres de surface entre 6 et 9 cm. En cas de suivis, montez un leurre souple de 3 à 5 cm en teaser à 30 cm devant le leurre dur pour créer un effet de concurrence alimentaire. En Méditerranée, les sars se rencontrent fréquemment dans les zones rocheuses battues par l’écume, on les pêche alors en lançant le poisson nageur dans le blanc de l’écume au ras de la roche.

Reproduction

Les sars atteignent leur maturité sexuelle à 25 cm, mise à part le sparaillon ou sargue qui est mature à partir de 10 cm.

Taille et poids

  • Taille légale de capture (minimum légal) : aucune, je préconise 25 cm
  • Taille de maturité sexuelle : 25 cm (10 cm pour Diplodus annularis)
  • Taille moyenne : 15 à 30 cm
  • Taille maximale : 55 cm (3,5 kg)
  • Record de France : 3,155 kg (D. sargus, Aquitaine, 30/11/2005)
  • Record du Monde : 3,94 kg (D. cervinus, Portugal, 02/04/2007)

Bon à savoir

Les sars, comme les daurades, ont un faible pour les moules et se rapprochent des parcs mythilicoles régulièrement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...