Float tube motorisé : collage du support moteur

Pose des 4 pads qui vont accueillir le support moteur © Gauthier Martin

Suite et fin de l'article consacré à l'installation d'un moteur électrique sur un float tube.

La pose du support moteur

En achetant le support moteur je ne me suis pas rendu compte que la colle n’est pas fournie avec le kit d’installation, j’ai donc demandé chez 7 bass où on m’a expliqué qu’il faut utiliser de la colle polyuréthane spéciale PVC. Pas de panique, il y-en a dans tous les magasins de bricolage, on peut la trouver en petit tube dans les kits de réparation pour piscine gonflable.

Coller les pads

Avant de coller les pads, il faut les mettre sur le support moteur et faire des essais pour déterminer son futur emplacement sur le float-tube.

Quand on a choisi la position, on prend un feutre pour délimiter le contour des pads. Ensuite, on isole cette zone avec de l’adhésif de peintre pour ne pas salir le boudin avec la colle.

Le collage peut commencer, on étale de la colle sur le pad et sur la zone d’encollage du float et on assemble. Si les pads sont trop rigides et qu’ils ont du mal à se coller, la petite astuce est de les chauffer légèrement avec un sèche-cheveux ou une décapeuse thermique pour qu’ils soient plus souples et qu’ils s’adaptent mieux à la forme du boudin. Le collage est terminé, il ne vous reste plus qu’à retirer l’adhésif pour laisser sécher entre 24 et 48 heures.

Rangement de la batterie et connectique du moteur

Le support est prêt, il ne reste plus qu’à venir serrer le moteur dessus. Je range ma batterie à l’abri dans un bakkan derrière le siège.

Pour connecter la batterie au moteur, je me suis équipé de pinces crocodiles que j’ai mis sur le câblage du moteur, car les cosses d’origines ne sont pas compatibles avec la batterie.

Partir à l’aventure

Voilà, le support est prêt à recevoir le moteur, il faut le faire passer dans les pads avant de gonfler le float. La configuration de mon installation permet une mise en place simple et rapide pour profiter de la pêche. C’est parti pour l’aventure, à nous les grands étendues !

Dans un prochain article je vous livrerai mes impressions sur mes premières sorties en float motorisé, ce que m’a apporté de plus, la mise en place au bord de l’eau et surtout comment je me dirige en navigation. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Float tube motorisé

Float tube motorisé : les étapes de l’installation du moteur électrique

Motoriser son float tube, une option intéressante pour pêcher les grandes étendues