Bar, les meilleurs moments pour le pêcher

Le jeune Maxime a été récompensé pour avoir mis le réveil très tôt pendant les vacances. © Jean-François Leroux

Ce n’est pas automatique, mais il y a tout de même des moments à privilégier pour pêcher du bar avec des leurres artificiels en bateau. Des paramètres sont à ne pas négliger afin qu’une sortie en mer soit fructueuse pour de belles prises.

Christian est un excellent pêcheur qui ne reste pas longtemps en mer après la levée du jour.

Avant de prévoir une sortie de pêche du bar, il est important de tenir compte des conditions météorologiques, mais aussi des marées. Les bars sont très peu actifs durant les périodes de faibles coefficients, notamment par le manque de courant. Ce poisson opportuniste apprécie particulièrement de se poster au détour d’une roche, à l’affut de tout ce qui peut lui arriver directement et naturellement dans la gueule. Les petits coefficients inférieurs à 65 sont peu propices à cela. Fort heureusement, il est tout de même possible de pêcher du bar dans ces conditions, mais les prises sont plus aléatoires.

A l'image de Corinne, les femmes ne rechignent pas forcément pour aller pêcher très tôt.

Les coefficients moyens sont à privilégier

Quand les bars cherchent de quoi se nourrir, ils apprécient que les marées hautes leur permettent de trouver les crabes dont ils raffolent et se gavent. A ce propos, si vous conservez légitimement un bar, je vous invite à le vider et le nettoyer à bord du bateau. En voyant ce que ce dernier a dans l’estomac, vous aurez une très bonne idée du menu du jour dont les bars raffolent. En revanche, quand la marée redescend, les bars s’éloignent du bord et ont tendance à se regrouper sur les petites roches bien immergées à proximité. Fin de descendante et début de montante

Personnellement, j’ai toujours tendance à privilégier les deux dernières heures de la marée descendante et la première heure de la montante pour pêcher du bar au leurre, au lancer et en bateau. Ce n’est pas automatique, mais ça s’avère souvent payant pour réaliser de jolies prises. Prenez soin de repérer au sondeur des petites roches isolées, même si celles-ci ne figurent pas encore sur votre cartographie.

Des instants comme celui-ci sont à privilégier.

Les bars appartiennent à ceux qui se lèvent tôt

En dehors des périodes de pleine lune puisque le bar s’alimente la nuit durant ces moments-là, il faut privilégier les instants durant lesquels le soleil se lève. Tout comme nous, le bar commence sa journée par un petit déjeuner et est particulièrement sensible à la vue du leurre qu’il voit passer, pour peu que celui-ci soit aguichant. Idem pour les moments qui précèdent le coucher du soleil.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...