Tout savoir sur la perche

Grosse perche prise avec un grub © Gauthier Martin

La perche est la plus petite espèce de la famille des carnassiers d’eau douce et aussi l’une des plus voraces. La perche commune ou Perca fluviatilis, est très répandue sur le territoire européen. Elle est dotée d’une incroyable capacité d’adaptation. Ce poisson grégaire vit en banc, une perche de taille adulte mesure environ 25 cm. Certains sujets records peuvent dépasser 50 cm et peser plus de 4 kg !

Morphologie

La perche est facilement reconnaissable à sa robe verte zébrée, à sa nageoire dorsale épineuse et à son dos bossu. Ses nageoires pectorales sont de couleur vive, entre le rouge et l’orange. C’est un poisson trapu et puissant.

Sa gueule est pourvue de petites dents râpeuses ne sont pas coupantes. Ce prédateur de 1er choix est un véritable cuirassé, sa peau épaisse est protégée par de grosses écailles robustes. Un atout pour avoir une chance d’échapper aux carnassiers plus gros qu’elle.

Perche

Une capacité d’adaptation étonnante

La perche commune est la plus petite des carnassiers d’eau douce. Cette espèce est extrêmement bien implantée en France. On la trouve en 2e catégorie tout comme en 1ère catégorie avec les truites et même parfois dans des eaux saumâtres !

C’est un prédateur vorace et opportuniste qui peut aussi bien se nourrir de vers, de larves, de crustacés, d'insectes, d’écrevisses et de petits poissons comme les gardons, les ablettes...  La perche possède une fabuleuse capacité d’adaptation. Dans les milieux pauvres en nourriture, elle peut même devenir cannibale !

Perche

Techniques de pêche

C’est l’espèce la plus ludique pour la pêche sportive. On peut aussi bien prendre une perche en pêchant au coup, qu’en pêchant au leurre ou au vif. Le régime varié de ce prédateur opportuniste laisse un large choix au pêcheur. Il faut garder à l’esprit que c’est un poisson grégaire, quand on en trouve il y a de fortes chances d’en prendre d’autres au même endroit !

L’oublié de la réglementation

Au niveau national, il n’y a pas de maille et l’espèce ne bénéficie d’aucune période de fermeture. Il est possible de la prélever toute l’année ! Localement, il arrive que certaines Fédérations et associations prennent des mesures pour protéger ce fabuleux poisson de sport. Encore aujourd’hui, c’est un poisson que certains considèrent à tort comme nuisible.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...