La pêche de l'aïmara au coeur de la forêt guyanaise

Hoplias Aimara est un poisson aux allures préhistoriques qui hantent les rivières d'Amérique du sud et tout particulièrement au Brésil et en Guyane. Avec sa large queue, son corps fuselé, sa taille pouvant atteindre 1m et sa dentition impressionnante, il constitue un prédateur féroce parfaitement placé dans la chaîne alimentaire amazonienne.

Hoplas Aimara est la plus grande espèce que nous pouvons rencontrer en Guyane. Si la taille moyenne des prises est de 4kg, il est tout à fait raisonnable d'espérer un spécimen d'une dizaine de kilos pendant votre séjour.

Un comportement et des tenues variées

L'aïmara est un prédateur capable de s'adapter à toutes les configurations rencontrées en rivière. Ainsi vous pourrez le trouver dans les rapides, derrière de gros blocs de pierre à la manière d'une truite, mais aussi en plein cœur des arbres immergés ou encore au fond d'un calme profond.

Les approches, techniques et leurres utilisés peuvent donc être de tout ordre et chacun peut y trouver le moyen de pratiquer celles qu'il affectionne.

Des attaques en surface explosives

Toutefois, avec ses yeux orientés vers le haut, l'aïmara monte facilement et de façon spectaculaire attaquer les leurres de surface qui se présente à lui. Les montées d'adrénaline en plein cœur de la jungle sont des moments dont vous ne pouvez vous priver. Que ce soit aux poppers, aux stickbaits ou tout leurre à hélice, chaque remous ou aval de pierres et de branches peut être l'occasion d'une explosion en surface.

Au bigbait

Cependant et parce que parfois ils sont moins actifs, il convient d'aller les chercher sous la surface. À ce petit jeu, les bigbaits que ce soient des jerkbaits ou des swimbaits fonctionnent très bien. Les spinnerbaits, leurres souples montés en texan se sont montrés aussi très efficaces au cœur des arbres immergés. Mais, s'il y a bien un leurre que vous devrez jeter à l'eau si l'espace est suffisamment dégagé c'est bien un gros lipless de 50 à 70gr… Les billes et le volume d'eau déplacé n'ont pas leur pareil pour faire sortir l'aïmara de sa cachette !

Le jungle fishing

Si une partie de la pêche, dans les endroits les plus encombrés, se fait en pirogue, la pêche du bord est praticable, notamment en crapahutant sur les pierres parfois glissantes des sauts, ou en pêchant sous la canne au cœur des arbres noyés. Un technique qui fonctionnent particulièrement dans cette configuration est de frapper son leurre souple plusieurs fois à la surface de l'eau pour éveiller la curiosité et l'agressivité de l'aïmara et ensuite de le laisser couler. À la touche, un ferrage puissant est recommandé et surtout pas de place pour la finesse, il faut brider le plus fort possible !

Un combat court, mais tout en puissance

Avec sa large queue et son corps fuselé, l'aïmara est un puissant adversaire qui sait non seulement se servir du courant , mais qui tentera quoiqu'il arrive de rejoindre les milieux les plus encombrés. Votre frein doit être réglé à la limite de la rupture, le matériel puissant, fiable et vous ne devez pas lui laisser le temps de réagir et de mener le combat à sa guise.

Lors du combat, ce poisson effectuera de nombreux sauts, notamment à l'approche du bateau pour essayer de se décrocher, il faut alors baisser la canne pour le dissuader de sauter et pour éviter les décrochages.

La prise en main

L'aïmara est muni d'une mâchoire puissante et d'une dentition qui rappelle le milieu hostile dans lequel il vit. Si la prise par les ouïes est possible, l'usage d'une pince ou d'une épuisette est toutefois recommandé. En pleine jungle, une blessure peut s'infecter rapidement et compromettre la suite de votre séjour.

Vous l'aurez compris, pour affronter Hoplias Aimara, votre boite de leurre ne devra pas être nécessairement fournie, mais variée et le matériel prévu en rapport avec la puissance de l'adversaire et le milieu dans lequel il vit.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : La pêche de l’aïmara en guyane

La Guyane, un voyage de pêche dans l'enfer vert

Le matériel pour la pêche de l'aïmara