Débuter la pêche du carnassier à la mouche : conseils pour le choix du matériel

De nombreux passionnés aiment à taquiner les carnassiers en pêchant aux leurres ou aux vifs. Il est pourtant une technique qui fait de plus en plus d'adeptes pour ces espèces : la pêche à la mouche.

Un matériel adapté et des streamers spécifiques permettent en effet de prendre du plaisir autrement en pêchant brochets, perches et autres black-bass par exemple ! Voici quelques éléments qui pourront vous aider à franchir le pas, si ce n'est pas déjà fait.

Adapter son approche à la technique de pêche

Avant de se jeter à l'eau avec ses streams et son fouet, un peu de réflexion ne peut pas faire de mal. Les choix des postes, comme dans toute pêche, sont très importants : la capacité d'analyse et d'observation du pêcheur seront sollicités pour proposer les leurres proche de certains obstacles ou d'herbiers, en bordure de berge, ou à une certaine profondeur de nage (ce qui guidera le choix du matériel, en particulier de la soie).

La saison de pêche, les conditions du moment influeront également sur notre approche, notamment sur l'animation des streamers qui pourra évoluer d'une session à l'autre, en misant toujours sur l'agressivité des carnassiers.

boite-streamer-carnassier-brochet
boite-streamer-carnassier-brochet

Bien choisir son matériel...

Les gammes de cannes proposées par les fabricants sont aujourd'hui bien complètes, un vaste choix s'offre aux pêcheurs. Si bien qu'il est parfois difficile de s'y retrouver ! C'est la longueur et la puissance de la canne qui guideront en général la réflexion pour un achat de fouet : le type d'espèce de poisson ciblé, le volume et le poids des streamers qui seront propulsés entrent dans cette réflexion.

Pour la pêche de la perche ou du black à l'aide de petites mouches terrestres ou faiblement lestées, un fouet classique de 9 pieds en soie de 5 peut faire l'affaire. Mais la plupart du temps, les leurres assez lourds nécessitent d'être propulsés par des cannes plus puissantes.

streamer-mouche-carnassier
streamer-mouche-carnassier

Pour un premier achat, une longueur de 9 pieds pour une soie de 8 peut apporter une bonne polyvalence au pêcheur et lui permettra de lancer de nombreux modèles de streamers. Des conditions venteuses ne seront pas non plus un problème. Certaines marques sont reconnues sur le marché comme des valeurs sûres : par exemple les cannes Vision (gamme Big Daddy), JMC propose également plusieurs modèles adaptés pour la pêche du carnassier (dont la Furious), des ensembles prêts à pêcher sont aussi très bien pour débuter, à la portée de toutes les bourses. Pour les pêcheurs qui peuvent se le permettre, il n'est pas interdit de se faire plaisir avec des cannes plus techniques : Hardy Zephrus Sintrix, Sage Payload, Thomas & Thomas Exocett…

Pour la pêche de (très) gros sujets, par exemple de jolis silures (ou pour la pêche exo), il ne faudra pas hésiter à se tourner vers des modèles plus robustes ou permettant de manier des streams plus volumineux. Dans ce cas, une soie de 10 peut être recommandée.

Au niveau des soies, l'idéal est d'être équipé de plusieurs modèles, pour pouvoir adapter sa pêche aux conditions : soies flottantes, intermédiaires et plongeantes. Ce qui peut nécessiter de se procurer le nombre de moulins correspondants. D'autres solutions existent, comme les moulinets à cassette, ou les soies flottantes à pointes plongeantes, les polyleaders... Le moulinet large arbor sera par ailleurs garni de quelques dizaines de mètres de backing, une sage précaution qui pourrait se révéler décisive lorsqu'un joli sujet aura décidé de s'attaquer à notre mouche.

Pour un bas de ligne classique, il n'est pas forcément nécessaire d'inventer des solutions complexes. En fonction des poissons ciblés, on pourra pour commencer partir sur 1.50 ou 2 mètres de fluoro de diamètre 40 ou 50 centièmes. Si de nombreux brochets aux dents acérées peuplent les eaux, ne pas hésiter à ajouter en pointe un bas de ligne acier souple.

... puis garnir sa boîte de quelques streamers

Il n'est pas difficile de trouver dans le commerce un vaste choix de streamers adaptés pour la pêche du carnassier. Rien ne sert forcément au début d'avoir un nombre de mouches délirant, même si les pêcheurs sont aussi parfois collectionneurs ! Quelques streamers de tailles et de coloris différents, certains lestés et travaillés avec des matériaux différents permettent de commencer tranquillement et de trouver ses premières prises. Il est aussi utile d'avoir dans sa boîte quelques modèles évoluant en surface, à sortir par exemple en période estivale.

Pour celles et ceux qui préfèrent les mouches maison, il est aussi possible de passer derrière l'étau et d'occuper quelques soirées d'hiver (ou de confinement…) en fly tying. Quelques matériaux de base (bucktail, fibres synthétiques donnant du volume et qui brassent de l'eau) permettent de se lancer et de réaliser assez rapidement des streamers efficaces qui éveilleront la curiosité des poissons.

montage-mouche-streamers
montage-mouche-streamers
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...