La pêche avec des hameçons sans ardillon

© Jacques Del Arco Aguirre

Les méthodes de pêche évoluent constamment, les pêcheurs sont par exemple de plus en plus nombreux à relâcher leurs prises. Une évolution des mentalités qui s’accompagne de modifications dans la pratique de notre passion, que ce soit au niveau du matériel ou dans sa façon de l’utiliser.

De multiples raisons poussent les pêcheurs à se tourner vers une pêche sans ardillon. Il existe différentes possibilités pour basculer vers cette pratique qui offre de nombreux avantages.

pêcher avec des hameçons sans ardillon

Pourquoi écraser ses ardillons ?

La raison principale qui explique cette volonté des pêcheurs de se passer des ardillons est sans doute qu’il est beaucoup plus facile de relâcher un poisson attrapé de cette manière. Le temps passé pour décrocher la prise est fortement réduit, ce qui augmente ses chances de survie. Quel pêcheur n’a pas un jour capturé un poisson non maillé, avec plusieurs pointes d’un triple piquées dans sa prise ?

C’est parfois simplement pour respecter les règles de pêche que les ardillons sont éliminés. Sur de nombreux « parcours de graciation » à travers la France (mais aussi à l’étranger), la pêche doit s’effectuer avec des leurres ou des mouches équipés d’armements sans ardillon.

Enlever les ardillons sur ses leurres

Mais les hameçons ne se piquent pas que sur les poissons… C’est parfois sur les vêtements, les sièges de voiture, dans les épuisettes qu’il faut passer quelques secondes ou de longues minutes pour enlever un hameçon ou un triple. Et lorsque l’hameçon se pique dans la peau du pêcheur, la session peut prendre une vilaine tournure !

Travailler sur ses armements

Il existe plusieurs possibilités. Le plus simple est bien évidemment d’acheter des hameçons sans ardillon. Les fabricants de matériel de pêche s’adaptant assez rapidement aux pratiques des pêcheurs, il est de nos jours plus facile de trouver ce type de modèles sur le marché : hameçons pour pêcher à la mouche (les fameux « BL » ou barbless) ou aux appâts naturels, voire même des triples…

hameçons sans ardillon

L’autre solution consiste à acheter une pince qui permettra d’écraser les ardillons. Un outil qu’on gardera à portée en action de pêche, en ayant le réflexe de s’en servir lors de la première utilisation du leurre. A moins d’opter pour une solution un peu plus radicale : consacrer quelques heures au rangement de son matériel, et à une élimination systématique des ardillons avant de repartir au bord de l’eau !

Voici une évolution des pratiques qui n’augmente pas significativement le taux de poissons décrochés lors des combats, mais qui permet assurément aux captures de repartir à l’eau dans de meilleurs conditions.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...