Pêche au bar : quota 2020 dévoilé

Le nouveau quota lissé à 2 bars par jour sur la face ouest © Guillaume Fourrier

La nouvelle est tombée. Après une nuit de négociation, le Conseil a tranché en faveur d'un nouveau quota de 2 bars par jour sur toute la face ouest de la France, de Dunkerque à Hendaye.

Pêche au bar : quota 2020 de 2 bars par jour !

Après une nuit de négociations à Bruxelles, le Conseil Européen a validé la nouvelle réglementation de la pêche pour 2020.

Concernant les nouvelles décisions de quota très attendues par les pêcheurs de bars, le Conseil a tranché en faveur d’une uniformisation des quotas à 2 bars par jour et par pêcheur sur toute la face ouest de la France.

Quota à 2 bars par jour

Les pêcheurs du sud du 48e parallèle peuvent pêcher toute l’année et au nord, ce quota est appliqué du 1er mars au 30 novembre 2020. Entre décembre et février inclus, seul le pêcher-relâcher, dit « no-kill », est autorisé.

Le 48e parallèle, quésaco ?

Vous avez déjà entendu parler des parallèles et des méridiens ? Le parallèle découpe le globe en lignes horizontales qui servent à situer un point par rapport au pôle nord et au pôle sud. Ils permettent de situer la latitude d’un point.

Le 48e parallèle sur le globe

Le 48e parallèle, plus exactement 48ème parallèle nord (48° N), traverse la France au niveau de la ville d’Audierne, près de Brest à la pointe de Bretagne. Il sert de repère pour les divisions des eaux de l'Europe par le Conseil International pour l'Exploration de la Mer (CIEM), appelé International Council for the Exploration of the Sea (ICES) en anglais.

Divisions par l'UE des eaux européennes

Divisions des eaux européennes par le CIEM en Atlantique nord-est. 

Le nord-ouest de la France : de Dunkerque à Audierne (Brest)

Les pêcheurs, guides de pêche et détaillants rassurés

Après 3 années de restrictions fortes pour les pêcheurs de loisir à zéro puis un bar par jour et par personne dans le nord-ouest de la France (en bleu sur la carte, divisions CIEM 4c, 7d, 7e et 7h), c’est une très bonne nouvelle pour cette zone où les pêcheurs se sentaient injustement pointés du doigt. Certains avaient mis de côté leurs cannes, voire vendu leur bateau. Un regain d’activité se dessine pour les pêcheurs estivants et, par effet de bord, pour les guides de pêche, les commerçants et les fabricants spécialisés qui ont enregistré des baisses de chiffre d’affaires en mer ces dernières années.
Sur cette zone nord-ouest, le quota est valable du 1er mars au 30 novembre 2020. En janvier, février et décembre, seul le pêcher-relâcher est autorisé, autrement dit le « no-kill ».

Le sud-ouest de la France : de Audierne (Brest) à Hendaye

Vases communicants défavorables et inquiétudes

Depuis les restrictions opérées dans le secteur nord-ouest, la zone sud-ouest (en rose sur la carte, divisions CIEM 8a et 8b) était restée à un quota de 3 bars par jour et par pêcheur. Désormais, le quota descend à 2 bars, ce qui uniformise la réglementation sur toute la façade Atlantique.
Sur cette zone, le quota est valable toute l’année.

La pêche de loisir du bar au filet pénalisée

D’après le brouillon des conclusions de la réunion de cette nuit (18 décembre 2019), il est noté que durant la période du 1er mars au 30 novembre, le quota s’applique aux pêches à la canne et à la ligne à main, mais ne s’applique pas aux pêches aux filets fixes, autrement dit les trémails.

Pêche de loisir au trémail

La taille légale reste à 42 cm en Atlantique

La taille minimale légale de capture du bar reste fixée à 42 cm pour les pêcheurs de loisir. Il faut donc que le bar que vous souhaitez conserver mesure au moins 42 cm.

Les quotas bénéfiques pour l’espèce ?

Le lituanien Virginijus Sinkevičius, commissaire européen à l'Environnement, se félicite : « De nombreux cas exemplaires montrent à quel point des stocks surpêchés se sont repeuplés grâce à des actions ambitieuses prises par l’UE. C’est le cas pour le merlu en mer du Nord. Aujourd’hui les pêcheurs professionnels peuvent en capturer deux fois plus comparativement à 2008. C’est aussi le cas du bar sur le secteur nord [incluant le nord-ouest de la France, ndlr]. Les mesures d’urgence actées en 2015 ont atteint l'objectif en matière de rendement maximal durable (RMD) en seulement 3 ans. ».

La surpêche de la frayère du plateau de Rochebonne menace les pêcheurs du sud-ouest

Nous lisons en substance dans le rapport que "la France et l’Espagne doivent s’assurer que la mortalité des stocks de bars par les pêcheurs professionnels et de loisirs dans les zones CIEM 8a et 8b [secteur sud-ouest de la France, ndlr] n’excède pas 2533 tonnes au total, comme prévu par l’Article 4(3) de la Réglementation Européenne 2019/472."

Les frayères du secteur nord-ouest sont fermées à la pêche professionnelle depuis 3 ans. Ce rappel vise explicitement le secteur sud-ouest de la France en pointant du doigt la dérogation donnée par le gouvernement français à une vingtaine de chalutiers en boeufs pour opérer sur le plateau de Rochebonne, autre grande frayère à bars. Les tonnages débarqués cet hiver vont être surveillés de près par l’Union Européenne et pourraient être préjudiciables à la pêche de loisir !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...