L'animation du spinnerbait en slow-rolling

Animation du spinnerbait en slow-rolling © Guillaume Fourrier

Le slow-rolling est une animation parfaitement adaptée pour les leurres appelés spinnerbaits. Elle consiste en une récupération lente et continue de ce leurre qui « nage tout seul », au ras du fond, pour viser un brochet embusqué.

Les spinnerbaits, leurres de saison pour le brochet

Sur les tombants, les brochets sont parfois tapis sur le fond en situation d'attente. Les animations en surface ou sub-surface peuvent alors ne rien donner. Les spinnerbaits sont des leurres métalliques composés d'une armature en inox ou en titanium sur les modèles haut de gamme. D'un côté, la tête plombée dotée d'un hameçon à large ouverture et d'une jupe en silicone, de l'autre, une ou deux palettes tournantes qui émettent des vibrations attirant l'attention des carnassiers à grande distance. 

Un spinnerbait

Une fois le brochet dérangé par l'appel vibratoire qui résonne sur sa ligne latérale, ce dernier peut être attiré visuellement par la jupe aux couleurs plus ou moins flashies. 

Animez-le sur le fond

Ce leurre possède l'avantage de pouvoir passer assez facilement sur les obstacles grâce à la structure métallique dans l'axe de l'hameçon, qui protège la pointe de ce dernier lors des récupérations linéaires, sans pause. Le spinnerbait est lancé et ramené linéairement, sans à-coups, à vitesse modérée au ras du fond. L'animation, appelée « slow-rolling », est particulièrement utile en cette fin de saison. 

Schéma du slow-rolling

Pour viser le brochet en particulier, une potence en gros nylon ou en câble permet prévenir de la dentition corrosive de ce redoutable carnassier. À partir de l'automne et en hiver, les carnassiers ont tendance à se rapprocher du fond, et il devient intéressant d'exploiter la partie basse d'un haut fond. Positionné sur le haut fond en bateau ou sur la berge à pied, il suffit de lancer en direction de la pente descendante, laisser le leurre toucher une fois le fond, puis récupérer le spinnerbait en linéaire ou en dents de scie pour le rendre plus visible (tirées de 30 à 40 centimètres).

Un gros brochet

Une animation praticable avec d'autres leurres vibrants

Un vibration, un shad, un spin tail jig ou tout autre leurre qui « nage tout seul » a sa place ici. À cette époque où les eaux sont plus froides et les journées plus courtes, la nourriture présente en surface se retrouve désormais plus près du fond, là où la température de l'eau reste stable et plus douce qu'en surface. De plus, une animation lente permettant en général de viser de plus gros poissons, le slow rolling est une animation parfaitement adaptée aux reliefs subaquatiques abritant les gros poissons. La récupération lente sur le début de la pente amènera inévitablement quelques accrocs sur le fond. Il faut alors continuer la récupération pour forcer le leurre à butter sur l'obstacle et continuer sa trajectoire.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...