Le bar au flotteur, principe et montage

Bar pris au flotteur du bord © Guillaume Fourrier

L’idée de prendre du bar au flotteur vous a-t-elle déjà traversé l’esprit ? Si c’est le cas, c’est une bonne intuition. Cette technique permet de toucher avec du matériel fin des bars qui peuvent atteindre facilement 2 kilos !

Principe du flotteur

Au flotteur, débusquez des bars sur des zones très accidentées et inexploitables avec une pêche au poser. La pêche au bouchon permet de redécouvrir des postes de pêche trop fréquentés par des individus indésirables situés sur le fond : crabes verts, tourteaux, autres crustacés, congres, flets... Ces espèces sont évitées en exploitant le poste à mi-profondeur à l'aide du flotteur.

Principe de la pêche au flotteur

Le matériel pour la pêche au flotteur

Pour le débutant complet, voici la technique idéale pour découvrir les joies de la pêche du bar en Manche/Atlantique ou loup en Méditerranée ! Un ensemble canne-moulinet à moins de 100 euros suffit pour pratiquer cette technique. C’est d’ailleurs une bonne occasion de faire prendre du bar à des amis non pêcheurs, qui deviendront peut-être des initiés et pratiquants de cette pêche simple.

Il faut garder constamment la canne en main, mieux vaut donc privilégier du matériel léger pour un confort d’utilisation. Ceci permet par la même occasion d'ajouter une touche de sport et de trouver des sensations fortes à la touche d'un gros bar. La canne doit mesurer entre 2,10m et 2,70 mètres étant un très bon compromis pour débuter. Son grammage dépend de celui utilisé sur le flotteur. Il doit être situé entre 10-30 g et 20-50 g. Si votre zone est pavée de rochers, en particulier s'ils sont garnis d'huîtres ou de moules, il faut remonter les poissons rapidement, et utiliser un moulinet à récupération rapide (grand ratio). Une taille 3000 à 5000 fait l’affaire.

Le moulinet doit être garni d'environ 100 mètres de tresse. Pour que cette dernière soit bien enroulée au ras de la bobine, pensez à garnir le fond de bobine d'au moins 50 mètres d'un nylon bas de gamme en 35/100. Il est essentiel d'utiliser une tresse flottante pour pêcher au flotteur, particulièrement sur les enrochements. Une tresse coulante risque se coincer dans les enrochements ou les algues et vous serrez plus attentif au positionnement de la tresse qu'au flotteur. De plus une tresse flottante permet de rester en contact direct avec le flotteur, et de ferrer plus rapidement à la touche.

Le montage

Flotteur coulissant

Je conseille un flotteur coulissant, qui permet de régler la longueur du bas de ligne à l'aide d'un « stop-fil » qui fait office de butée. Il faut utiliser un plomb « olive » coulissant d’un poids égal aux trois-quarts de celui du grammage indiqué sur le flotteur et un émerillon baril ou à agrafe pour attacher le bas de ligne en dessous du flotteur. Enfin le nylon final, au bout duquel est placé l’hameçon, doit être d’une longueur d'environ 1 mètre derrière l’émerillon et l’olive. Ce nylon doit être en 25 à 40/100. Il existe des cas extrêmes, tels que la pêche au flotteur dans les parcs à huîtres, où l'on peut monter le bas de ligne en 50/100. L’hameçon dépend de l’appât utilisé ! Il doit être particulièrement piquant et pas trop épais pour accroître les chances de ferrer un poisson tatillon.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...