Bricoler une bouriche flottante pour la pêche embarquée

Le bricolage est terminé, la bourriche flottante est prête pour la pêche © Gauthier Martin

Que l’on soit en bateau, en kayak ou en float-tube, il est toujours pratique d’avoir un vivier à bord. Découvrez comment réaliser rapidement une bourriche flottante à moindre coût.

L’utilité d’une bourriche flottante

Je pêche presque exclusivement au leurre et je remets toutes mes prises à l’eau, cependant je constate souvent que lorsque l’on relâche une perche ou un sandre directement après la capture, le poisson stressé retourne dans son banc où il sème la panique. Résultat, il devient plus méfiant ou pire le banc se déplace et on perd le poisson. C’est pour cela que je me sers de la bourriche dans laquelle je mets mes prises en allant et je les relâche avant de changer de spots

Les vifs pour le silure

La seconde raison pour laquelle j’ai besoin d’une bourriche flottante, c’est pour la pêche du silure au vif. Parfois, les silures ne mordent qu’au vif et dans ce cas, il me faut un endroit où stocker mes appâts. Sur un petit bateau, un kayak ou un float tube, difficile de les garder dans un récipient à bord. C’est lourd et surtout la durée de vie des vifs et réduite sans pompe à oxygène. C’est pourquoi la bourriche flottante s’impose comme la meilleure solution dans ce cas de figure. Elle n’est pas encombrante et elle permet de garder le poisson dans de bonne condition.

Les fournitures

Pour commencer, je suis allé acheter une bourriche classique chez mon détaillant, j’ai choisi modèle de 1,50 mètres de profondeur pour 30 centimètres de circonférence.

Ensuite j’ai pris un tube de mousse PVC pour isoler les tuyaux, quelques serflex et un petit morceau de bout.

L’assemblage

Cette étape et vraiment simple, on recouvre tout le premier arceau de la bourriche avec la mousse PVC.

Puis on utilise les serflex pour fixer le tube de mousse autour de l’arceau, on commence par une extrémité,

puis on fait la seconde et il n’y a plus qu’à en mettre entre les deux pour bien fixer la mousse.

Pour finir je fixe un bout sur la bourriche afin de pouvoir l’attacher à mon kayak ou sur mon float tube.

La bourriche m’a coûté 8 €, pour le PVC, les serflex et le bout je n’ai pas dépensé plus de 2 €, cette bourriche flottante me revient donc à 10 € et 5 minutes de bricolage.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...