La pêche de l'émissole, un petit requin bien amusant à capturer

© Thierry Cendrier

L'émissole est un petit requin que l'on trouve aisément en Bretagne, souvent dans les estuaires, mais aussi au large. Les nombreuses touches et ses combats musclés rendent sa pêche ludique et sensationnelle.

On est mi-juillet et je décide d'emmener des amis de passage dans le Finistère, pour découvrir la pêche d'un petit requin vraiment sympathique et puissant : l'émissole ! Il s'agit d'un petit spécimen de requin, dont la taille moyenne des prises oscille entre 0,80 et 1,20 mètre et qui possède des dents pavées servant à écraser les crabes qui composent une bonne partie de son alimentation (vous ne risquez pas de vous faire mordre).

Pêche de l'émissole

Une pêche facile

Sa pêche est assez simple et fructueuse, dans la mesure où l'on arrive à les localiser. Pour se faire, je recherche sur la carte ou au sondeur de légères fosses (entre 8 et 20 mètres) bien exposées au courant. On en trouve dans les estuaires de Bretagne dans le coin de Brest ou même dans le golfe du Morbihan. Je favorise plutôt des coefficients de marée supérieurs à 75 qui augmente le courant. Là, je viens ancrer mon bateau (sa pêche est aussi possible du bord !). Il ne faut pas hésiter, en l'absence de touches, à lever l'ancre et à se déplacer de 20-30 mètres pour localiser le banc.

Pêche de l'émissole

Un crabe vert pour appât

Le montage est basique : une perle est enfilée sur la tête de ligne en 40/100, sur laquelle est agrafé un plomb entre 100 et 150g en fonction de la force du courant. Un bas de ligne de 80 cm en 45/100 ou 50/100, un hameçon 3/0 et un crabe vert de 4-5cm de large. Vous trouverez ces appâts chez les détaillants ou bien en allant les ramasser sur l'estran (de nuit, ils sortent beaucoup).

Pêche de l'émissole

Une pêche ludique

Si les touches sont régulières, je vous conseille de conserver la canne en main. Elles sont alors assez franches et l'on peut ferrer rapidement lors d’une touche un peu plus appuyée que les autres ou lorsque l’on  ressent le poids du poisson au bout de la ligne.

Une fois ferré, s’engage un combat ponctué de rushs, notamment lorsque l’émissole arrive en surface. Ce poisson est alors capable de rejoindre le fond à plusieurs reprises, notamment si vous ratez sa prise par la queue.

Pêche de l'émissole

En effet, s’il est tout à fait possible d’avoir recours à une épuisette, attraper l’émissole juste à la naissance de la queue est un excellent moyen de la mettre au sec. Je vous conseille alors d’avoir une prise ferme, car ces petits requins sont de véritables boules de muscles. Pour faciliter le décrochage, je vous recommande alors de le mettre sur le dos, ce qui a pour effet de l’immobiliser.

Pêche de l'émissole

Vous savez désormais tout sur cette pêche au combien sympathique et productive. Les bons jours, il est tout à fait possible de prendre une quarantaine de spécimens. C'est ce qui m'est arrivé lors de la dernière sortie, chaque poisson étant bien entendu relâché après la photo.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...