L'équipement pour la pêche du silure au clonk teaser

On décide souvent les petits sujets avec cette technique, mais les grosses surprises ne sont pas si rares ! © Gauthier Martin

Comme pour toutes les techniques, la pêche du silure au clonk teaser necessite d'avoir le bon matériel : canne, hameçons, sondeur, clonk. Il faut mettre toutes les chances de son côté pour avoir a l'opportunité de se mesurer à ce gros moustachu !

La canne

Pour ce type de pêche nous avons besoin d'une canne puissante, une XH ou XXH avec une grosse réserve de puissance (100 grammes minimum). Choisissez plutôt une canne courte, entre 1,80 m et 2,20 m pour ne pas vous abîmer le dos pendant les combats.

Les cannes à fil intérieur sont une bonne option si on pêche avec la ligne à la main. On ne risque pas de casser sa canne si la tresse s'emmêle autour des anneaux !

Les hameçons

La plupart des montages clonk teaser sont équipés d’un hameçon tripe attaché environ 5 à 10 centimètres sous le plomb.

Clonk teaser avec les hameçons triples d'origines

Parfois, on ajoute un hameçon simple voleur pour piquer les poissons difficiles.

Pour ma part, je fais le choix de personnaliser mes montages en retirant l’hameçon triple d’origine, je le remplace par un hameçon simple en 2/0 ou 3/0 et je rallonge la tresse pour le mettre plutôt à 15 ou 25 cm du plomb.

Montage maison avec plus de distance entre le leurre et l'hameçon

Je fais ce choix pour gagner en discrétion là où la pression de pêche est forte j’écarte au maximum l’appât du leurre, je n’anime presque pas et je n’utilise pas le clonk. Ce choix de montage est aussi le plus sûre, car je pêche en float tube et dans ce cas moins on a d’hameçon et moins on risque l’accident, surtout avec des poissons aussi puissants !

Hameçon simple 2/0 sur un clonk teaser avec perles en verre

Ne négligez pas la qualité, les hameçons renforcés sont obligatoires pour pêcher le silure.

Le sondeur

Le sondeur est un précieux allié pour cette technique de pêche. Il permet de se faire une idée sur la position des poissons dans la couche d’eau et il permet aussi d’observer et de mieux comprendre le comportement du silure face à notre leurre.

On voit souvent les silures monter sur les appâts, les regarder puis repartir sans toucher au montage !

A nous de trouver la bonne animation pour les décider. La règle la plus importante est de ne jamais présenter son leurre sous le poisson, toujours au-dessus. Il vaut mieux commencer par passer un ou deux mètres au-dessus du poisson, il y-a de grandes chances qu’il monte sur l’appât, plutôt que de l’agresser en lui faisant tomber le montage sous le nez, car dans ce cas il risque de refuser l’appât ou de fuir.

Le clonk

Lorsque je commence à pêcher je n’utilise pas le clonk pour la simple est bonne raison que ce dernier peut parfois être contre-productif. En effet le silure est un poisson qui s’éduque rapidement, il retient très vite la leçon et apprend ainsi à se méfier des dangers. Je laisse simplement agir les billes du clonk teaser qui font déjà un petit peu de bruit dans l’eau.

Je me sers du clonk par la suite pour déclencher l’agressivité des silures si je ne vois pas d’échos ou qu’ils ne sont pas décidés à mordre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...