Bienvenue à "Jurassic Truite"

Grosse truite fario posée sur le lit de la rivière © Gauthier Martin

Il y a déjà quelque années, à la fin du mois d’août, un ami pêcheur me propose d’aller faire un tour à truite au fin fond d’une vallée perdue. Il faut dire que depuis plusieurs semaines la pêche est très compliquée sur le fleuve ou en plan d’eau, seulement quelques perches et petits brochets.

Une invitation au paradis

J’accepte donc plus que volontiers cette invitation pour rendre visite à dame fario.

Le jour J, après pas mal de route, nous arrivons enfin au bord de l’eau, enfin je crois, en fait je ne vois pas la moindre rivière à l’horizon, que des champs et des haies à perte de vue… Je pense d’abord à une blague, mais finalement non la rivière et bien là, totalement dissimulée par une haie qui borde ses rives. La rivière est toute petite et peu profonde, à peine un mètre de fond.

Je suis un peu sceptique, mais le côté sauvage me laisse espérer que le coin est potentiellement poissonneux.


L'une des premières truites farios de la session, à cet instant je ne sais pas encore ce qui m'attend un peu plus loin...

Ne pas se fier aux apparences

Après quelques lancers avec un petit poisson nageur Rapala Countdown, je constate effectivement que les truites sont bien là. Quelques petites suivent mon leurre et l’attaque sans se piquer.

Je continue à prospecter la rivière, quand je repère un joli poste difficile d’accès à cause des ronces. Avec un peu de courage j’arrive à me frayer un chemin discrètement, j’arrive au bord de l’eau, je m’accroupie et je vois passer une belle fario d’au moins 40 cm ! Je lance immédiatement mon leurre 50 cm devant elle et je la voie foncer et le prendre comme une furie. Quelle joie de voir un tel spectacle et d’arriver à prendre le poisson.

Mais ce n’est pas fini, quelques mètres plus loin, je peigne une longue ligne droite et alors que j’allais changer de poste mon leurre est stoppé net comme dans un obstacle. Je viens de faire plus de 20 lancers et je suis sûre qu’il n’y a rien à cet endroit alors je comprends tout de suite ce qui se passe. Je viens de ferrer une monstrueuse truite qui se met à dévaler le courant et à passer devant moi à toute vitesse. Le combat est violent est intense, nous ne sommes pas trop de deux pour la mettre au sec sans abîmer ce magnifique bécard.


Remise à l’eau du monstre après une photo pour immortaliser cette virée à Jurrasic Truite !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...