Découvrir la bombette pour pêcher la truite, mais aussi à essayer en mer...

Certaines pêches sont plus « populaires » ou pratiquées que d'autres. Et c'est parfois des techniques de pêche qui semblent désuètes ou oubliées qui peuvent être productives. La bombette en est la preuve.

Pêcher à la bombette peut être plus technique qu'il n'y paraît. S'il est possible de l'utiliser avec des montages très simples, la bombette peut être employée en de nombreuses situations différentes et peut se révéler redoutablement efficace.

La bombette peut être assimilée à un lest : c'est un accessoire idéal pour lancer vos appâts naturels ou des petits leurres faiblement lestés à des distances forts respectables. Il en existe différents types, qui varient selon leur poids, mais surtout selon leur profondeur de nage. Certaines bombettes sont flottantes, d'autres nagent entre 2 eaux en coulant plus lentement (les semi-plongeantes), et certaines enfin gagnent le fond plus rapidement. Ce qui est donc très pratique pour adapter sa pêche en fonction de l'endroit supposé où se tiennent les poissons. Autre avantage non négligeable : la bombette accroche peu sur le fond.

peche-a-la-bombette
peche-a-la-bombette

Une technique efficace pour pêcher la truite

La bombette est souvent utilisée pour rechercher des salmonidés, généralement en plan d'eau (de plaine ou en montagne), même si la technique peut être efficace en rivière sur des portions calmes. Pour une utilisation classique, on se servira d'un appât naturel (teigne ou vers rouge par exemple), sur un long bas de ligne. Pour lancer correctement ce type de montage, des cannes longues (et souples) de 4 mètres font très bien l'affaire.

Les animations seront variées : un « lancer – ramener », avec différentes vitesses de récupération, des stops pour laisser l'esche évoluer librement, des ramenés plus rapides pour décider le poisson… il n'y a pas vraiment de règle précise, c'est au pêcheur d'adapter sa pêche au comportement du poisson, en choisissant le bon modèle de bombette le jour J, et la bonne façon de l'animer. L'idéal est de toujours garder sa « ligne sous tension » et de ferrer à la touche, pour minimiser les risques de décrochage et éviter que les poissons n'engament trop les appâts.

Il est aussi envisageable d'utiliser une bombette plongeante « au posé », que ce soit avec un appât naturel, avec un vif… tout est possible.

Un exemple de montage simple pour pêcher la truite en lac de montagne

montage-ligne-bombette
montage-ligne-bombette

Le moulin garni d'un nylon de 18 ou 20 centièmes (1), la bombette est enfilée sur le corps de ligne du côté de sa tige en plastique (2). On ajoute ensuite une perle de butée en caoutchouc (3), de manière à protéger le nœud réalisé pour attacher l'émerillon (4). Le choix de l'émerillon peut se discuter : baril, rolling, émerillons triples… C'est en tout cas un accessoire indispensable pour éviter le vrillage du montage.

Vient ensuite s'ajouter un bas de ligne (5) d'un bon mètre cinquante en 14 ou 12 centièmes, puis un hameçon de 10 à hampe longue (6) utile pour escher un vers de terre.

Une animation classique de lancer ramener, en récupération linéaire entrecoupée de pauses, avec une bombette semi-plongeante, donne de très bons résultats.

peche-bombette-truite-appats
peche-bombette-truite-appats

Bombettes pour la pêche en mer

La bombette peut aussi être utilisée pour pêche en mer, du bord. Dans ce cas, c'est un leurre souple qui peut lui être associé, permettant de prospecter des zones plus éloignées du bord, qui seraient inaccessibles sans cet accessoire. Dans certaines contrées du sud, c'est par exemple le « binôme bombette / Raglou » qui est plébiscité par les pêcheurs : une association d'une redoutable efficacité sur les loups, pêchés depuis les jetées, avancées rocheuses et estuaires des petits fleuves côtiers.

On peut aussi associer des cuillères ondulantes à la bombette, des vers marins (et même cuillère et vers !), voire des poissons-nageurs. Attention toutefois à ne pas trop entraver la « nage naturelle » des leurres durs dans ce cas.

C'est au final une bonne diversité d'espèces de poissons qui peut être ciblée en pêchant à la bombette (truite et loup donc, mais aussi chevesnes, perches, mulets, dorades…) avec une palette de techniques spécifiques à inventer et à tester au bord de l'eau.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...