Un  leurre, une histoire : la cuillère MEPPS

Tout pêcheur a entendu au moins une fois parler de la cuillère MEPPS. Connaissez-vous son origine ? Histoire d'une entreprise qui a vu son incroyable développement suite à un concours de circonstances amusant.

La cuillère tournante est apparue en 1895 en même temps que le moulinet à tambour fixe : le Malloch. Certaines se sont démarquées, dont la "Pirate" en nacre évoquée dans un livre de Preskaviec en 1927.

Cuillères MEPPS

Et MEPPS alors ?

André Meulnart, ingénieur chez Peugeot, passionné de pêche et de mécanique, à l'époque de l’avènement du lancer léger dans les années 30 met au point pour son usage personnel des cuillères et des moulinets à tambour fixe (le Vamp et le Baby Vamp)

Son succès grandissant, il crée en 1938 une entreprise à Paris : la Manufacture d’Engins de Précision pour la Pêche Sportive (MEPPS)

Cuillères MEPPS

Lancement aux États-Unis

Le développement de cette cuillère est dû également à un concours de circonstances lié à Todd Sheldon, un Américain pêcheur. Ce dernier, un jour où il pêchait et que rien ne fonctionnait dans sa boite de leurre, utilise en 1938 cette cuillère qu’il avait depuis deux ans et jamais utilisé jusque là, car sans intérêts à ces yeux. En essayant la cuillère MEPPS, il pique quatre truites (12 lbs sur la balance), pour lui ce fût une révélation.

Cuillères MEPPS

Possédant une chaine de magasins de sport qui proposaient des articles de pêche, il recontacte son ami GI (Frank Velek) qui lui avait rapporté de France l’objet en question. Franck remonte alors jusqu’à André Meulnart qu’il met en relation avec Todd Sheldon. Ces derniers devinrent amis et envahirent le marché US.

Ensuite l’entreprise MEPPS installée dans le pays niçois embauchait jusqu’à 70 personnes pour développer ces produits avec un alliage de cuivre qui lui est propre. Aujourd'hui l'entreprise existe toujours et distribue ses cuillères dans le monde entier, le modèle d'origine étant toujours au catalogue plus de 80 ans plus tard…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...