Portrait / William Chassaing : l'atypique fondateur du groupe Facebook "Brochet Addiction"

© William Chassaing

William Chassaing vit au bord des lacs du Sud Ouest dans le pur esprit landais partageant son temps entre ses amis, le rugby, la chasse et la pêche qu'il a redécouvert il y a quelques années sous l'angle de la pêche aux leurres. Sa passion pour le brochet l'a poussé récemment à créer "Brochet Addiction", un groupe qui fait sensation sur Facebook. Portrait de ce personnage qui ne passe pas inaperçu !

Salut William, tu es le fondateur du groupe « Brochet Addiction » qui a fait sensation dernièrement sur Facebook. Mais qui est William Chassaing ?

William Chassaing – Salut Julien, merci pour ton invitation. Je m'appelle William Chassaing, j'ai 37 ans et je vis à Sanguinet depuis toujours. J'ai la pêche et la chasse dans le sang puisque j'ai grandi dans une famille de chasseurs/pêcheurs. Je suis rugbyman également. Un landais pure souche ! (rires)

Le traditionnel béret basque !
Le traditionnel béret basque !

Ta passion pour la pêche ne date donc pas d'hier !

William Chassaing – Non, effectivement mais pour des raisons professionnelles j'ai mis la pêche entre parenthèses pendant un moment. Je m'y suis reconnecté il y a 4-5 ans maintenant suite à des évènements de vie malheureux qui m'ont fait prendre du recul sur ce dont j'avais réellement besoin et envie. J'ai retrouvé la gniaque au bord de l'eau, en allant à la pêche. Je vis au bord des grands lacs landais donc tout était réuni pour que je me reconnecte à cette passion de la meilleure des manières. Je suis tombé littéralement amoureux de la pêche aux leurres et plus particulièrement de la pêche du brochet et comme j'ai tendance à m'impliquer pleinement dans ce que je fais et aime, et bien je m'y suis remis à fond ! (rires)

Pourquoi la pêche du brochet particulièrement ?

William Chassaing – Parce que d'une part j'ai la chance que les lacs landais en soient riches et d'autre part parce qu'il existe de nombreuses techniques différentes pour le pêcher. Une attaque violente de brochet c'est incroyable !

William et un superbe brochet métré
William et un superbe brochet métré

Ton groupe a littéralement explosé. En très peu de temps tu as réussi à réunir une partie du beau monde de la pêche du brochet en France. Comment expliques-tu ce phénomène ?

William Chassaing – Pour tout te dire je ne m'attendais absolument pas que le groupe ait autant de succès aussi rapidement ! Je pense que la raison de ce succès est à la fois circonstancielle, les pêcheurs étaient tous confinés chez eux et n'avaient qu'une envie, celle d'aller à la pêche. Et puis c'est certainement en partie lié à ma personnalité également. Je suis quelqu'un d'entier et de fédérateur. J'ai rapidement connu des gens dans la pêche, notamment dans le cadre de certains voyages de pêche. J'ai la bonne humeur et la « counaille » facile (« connerie » en patois landais), ça aide ! (rires) Je ne te cache pas que j'ai tout de même beaucoup œuvré pour le groupe évolue, j'y ai passé des journées entières, ai démarché de nombreux acteurs dans la pêche, de nombreuses marques.

Le logo du groupe Brochet Addiction réalisé par Basstof
Le logo du groupe Brochet Addiction réalisé par Basstof

Quelles marques t'ont rapidement suivi dans ton projet ?

William Chassaing – Je dirais que 80% des marques que j'ai démarchées ont rapidement adhéré à mon état d'esprit, ma vision de la pêche et aux projets que j'ai avec le groupe Brochet Addiction. Parmi celles-ci il y a Biwaa, Illex, Caperlan, Fox Rage, Navicom, Gunki, Effzett, LBS (Lithium Boat Solution), Way Of Fishing, Fish Connection, etc.

Quelles ont été tes motivations à créer ce groupe ?

William Chassaing – Ma passion pour le brochet a été ma motivation première ! Aussi, j'aime faire plaisir aux gens et avais la volonté de casser certains stéréotypes qui ont la vie dure dans la pêche et que l'on voit sur certains groupes comme le fait de cacher ses astuces, ses leurres, ses spots. Je voulais que le groupe soit basé sur le respect, qui est une valeur fondamentale dans la vie de tous les jours, et un rapport sain et simple à la pêche. J'ai à cœur d'apporter de la bonne humeur, du partage, de la convivialité. Ces valeurs que l'on retrouve facilement dans la culture de la chasse et du rugby. Je suis le premier à inviter des gens à pêcher sur mon bateau et je suis le premier heureux de les voir prendre du poisson ! Le sourire des gens fait mon bonheur et c'est ce que j'essaie de retranscrire sur le groupe. Beaucoup de personnes ont rapidement adhéré à cet état d'esprit ce qui me motive à continuer ! J'ai d'ailleurs créé un autre groupe sur Facebook consacré à la chasse, « Passion bécasse Sud-Ouest ». La population n'est pas tout à fait la même que sur "Brochet Addiction" mais là aussi j'essaie de faire évoluer les mentalités à mon modeste niveau.

Le rugby, une autre école des valeurs du partage, du respect et de la convivialité
Le rugby, une autre école des valeurs du partage, du respect et de la convivialité

Justement, le groupe Brochet Addiction s'articule autour d'une seule espèce : le brochet qui est l'emblème historique de la pêche des carnassiers en France. Le groupe a-t-il également pour vocation de valoriser ce poisson particulièrement ?

William Chassaing – Je t'avoue qu'au début j'ai créé le groupe sans réellement savoir où je mettais les pieds, ni où cela allait me mener. Ce qui est certain c'est que je ne voulais pas refaire un énième groupe de pêche généraliste. Le fait que tout tourne autour du poisson qui me passionne le plus me convient parfaitement. Par ailleurs, et comme je l'ai dit juste avant, les membres du groupe doivent se respecter entre eux et il va de soi qu'il faille prendre soin des poissons. Initialement je pensais que nous allions tous être suffisamment intelligents pour ne pas poster de photos où les poissons n'étaient pas « respectés » mais hélas, il a fallu envoyer quelques messages en privé... J'essaie au maximum d'être vigilant vis-à-vis de cet aspect-là car la visibilité va de pair avec un certain devoir d'exemplarité. Je pense d'ailleurs de plus en plus à ajouter certains modérateurs sur le groupe de façon à gérer plus facilement le flux continu d'informations.

Tu as déjà observé des retombées concrètes liée à la création du groupe Brochet Addiction ?

William Chassaing – Oui, je commence à être connu ! (rires) Des gens me reconnaissent au bord de l'eau, viennent me parler le sourire aux lèvres, ça me fait plaisir ! On partage nos expériences, on échange sur les techniques et les leurres du moment, etc. J'ai d'ailleurs déjà partagé des sorties pêche avec certains. L'état d'esprit du groupe mais dans la vraie vie ! (rires)

William et au nouveau brochet landais
William et au nouveau brochet landais

Quel regard portes-tu sur la pêche en France à l'heure actuelle ?

William Chassaing – Il est difficile pour moi de porter un regard objectif car d'une part je n'ai pas beaucoup de recul et d'autre part parce que je ne bouge pas de mes lacs landais ! (rires) Néanmoins, faisant partie de l'Aappma de Sanguinet depuis 2019, je peux dire que des gens se mobilisent et travaillent dur pour faire avancer la pêche, ça c'est clair. Lorsque l'on est pêcheur on ne se rend pas forcément compte de cela. Maintenant que j'ai un peu plus de temps et surtout que j'en ai l'envie, je compte bien m'investir davantage dans mon Aappma ! J'en profite d'ailleurs pour remercier pour leur investissement les Aappma de Sanguinet, Parentis, Biscarrosse, Mimizan, Sainte-Eulalie et Gastes.

Les Restaurants du Leurre, un autre projet mis sur pied par William
Les Restaurants du Leurre, un autre projet mis sur pied par William

Quels sont tes projets pour l'avenir ?

William Chassaing – Il y en a plein ! Je vais intégrer dès l'année prochaine un centre de formation pour devenir Moniteur Guide de Pêche. C'est finalement assez logique compte tenu de ma personnalité et bien évidemment de ma passion pour la pêche. Concernant le groupe "Brochet Addiction" je vais continuer à l'animer avec mes « Lives » pour faire connaître les petits commerçants et jouer le jeu avec toutes les marques qui me soutiennent en organisant des jeux concours dans le but de faire gagner des lots. Je compte également organiser un jeu autour des enfants, chose que tu ne vois que rarement dans la pêche. J'ai également d'autres gros projets pour le groupe.

Par ailleurs, j'ai créé « Les Resto du Leurre » dont l'idée est de récolter du matériel de seconde main auprès de particuliers et d'en faire don aux Aappma et aux Écoles de pêche. Ça fait sourire des enfants et ça me fait plaisir de participer, à mon niveau, au bien-être de la pêche. Voilà.

Merci William.

William Chassaing – Adishatz et Pike On !

Voici le lien vers le groupe "Brochet Addiction" :

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...