Préparatifs d’ouverture de la pêche à la truite

© Jacques Del Arco Aguirre

La date de l’ouverture de la pêche à la truite approche à grands pas. Pour ne pas se retrouver démuni à la veille du grand jour, mieux vaut anticiper et mettre dès aujourd’hui le nez dans son matériel !

C’est l’heure de sortir ses affaires abandonnées en fin de saison dernière, de faire un peu de tri et quelques réparations. Et pourquoi pas, faire quelques balades de repérage au bord de la rivière.

Préparation de l'ouverture de la pêche à la truite

Revue et entretien de matériel

Nous sommes nombreux à attendre ce moment avec impatience, depuis la dernière fermeture en septembre dernier ! C’est désormais le rituel des préparatifs qui va se dérouler en attendant l’heure fatidique. Il est temps de mettre un peu d’ordre dans ses affaires de pêche dédiées à la truite, surtout si elles n’ont pas servi depuis la fin d’année dernière. Tout le matériel nécessaire aux premières sorties de la saison doit être inspecté, remis en état de marche si nécessaire. C’est par exemple le cas des waders : des petites réparations en cas de fuites ne seront pas un luxe… Les moulinets aussi méritent toute notre attention. Quelques points de graisse peuvent venir nourrir l’intérieur des systèmes, qui seront débarrassés des poussières et autres grains de sable.

C’est aussi l’heure de vérifier que nous avons suffisamment de petit matériel pour les premières sessions. Au choix hameçons, nylons, plombs pour pêcher aux appâts naturels. Poissons-nageurs, cuillères en état de marche et quelques bobines de fluoro pour les leurristes. Des boîtes à mouche bien garnies, des soies entretenues pour celles et ceux qui débuteront au fouet…

Préparation de l'ouverture de la pêche à la truite

Repérages au bord de l’eau

Nous avons pour la plupart des habitudes, le premier parcours qui sera pêché cette année est peut-être déjà connu. Pourtant, une petite balade au bord de l’eau quelques heures avant le jour J pourrait être importante. Ne serait-ce que pour vérifier que le profil de la rivière est bien conforme à celui que nous avons pêché l’année dernière. Les fortes crues de l’hiver pourraient avoir modifié les spots de pêche déjà fréquentés par le passé, notre approche pourrait s’en trouver modifiée… Connaître les niveaux d’eau en ce mois de février peut aussi permettre de se projeter, et d’anticiper les techniques de pêche qui seront les plus efficaces d’ici quelques jours.

A quelques heures du départ, les points météo se feront de plus en plus précis. En cas d’intempéries ou de mauvaises conditions sur la rivière choisie pour l’ouverture, il sera peut-être plus sage de changer de bassin ou de versant pour optimiser ses chances de rencontrer les premières truites au plus tôt dans la saison !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...