Le rôle et l’importance des AAPPMA dans le développement de la pêche de loisir en France

© Jacques Del Arco Aguirre

Le développement de la pêche de loisir en France s’appuie essentiellement sur son riche réseau associatif. Après avoir présenté les missions portées par les Fédérations départementales de pêche, il semble important de s’intéresser aux AAPPMA.

Retrouvez ici le sujet où nous présnetons les missions portées par les Fédérations départementales de pêche.

Les missions des AAPPMA

Les AAPPMA sont les Associations Agrées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique. On n’en compte pas moins de 3700 en France, qui représentent 1,5 million de pêcheurs. Lorsque chacun d’entre nous prend sa carte de pêche, il adhère automatiquement à une AAPPMA. Il est possible de choisir l’association à laquelle on souhaite adhérer : pas forcément la plus proche de chez soi, mais plutôt une association qui est active et s’implique pour protéger les cours d’eau de son territoire et valoriser son patrimoine piscicole.

Les AAPPMA ont en effet un rôle essentiel, par exemple en mettant en place localement des Ateliers Pêche Nature. Ces « écoles de pêche » permettent de sensibiliser les jeunes publics à la fragilité des écosystèmes aquatiques, tout en leur enseignant les techniques de pêche principales. Les AAPPMA impulsent également des actions pour l’entretien des cours d’eau, ou organisent des empoissonnements ciblés, en choisissant les espèces de poissons et localisations prioritaires. Ces associations locales travaillent aussi sur la surveillance des cours d’eau, avec des gardes-pêche particuliers qui peuvent être assermentés pour intervenir sur leur territoire.

Une implication des pêcheurs essentielle

Pour faire vivre ces associations locales, il faut pouvoir compter sur des bénévoles. C’est ici que le pêcheur qui a adhéré à une AAPPMA doit s’impliquer, et contribuer à mettre en œuvre les actions tout au long de l’année. Empoissonnements, entretien des berges nécessitent des bras et des volontaires.

Mais c’est aussi en donnant son avis sur les actions prioritaires que doit porter l’AAPPMA. A l’heure des réseaux sociaux tout puissants, où la critique est facile derrière son écran, il est beaucoup plus constructif de participer aux réunions de son AAPPMA. Et de dialoguer avec ses dirigeants pour faire évoluer les choses en discutant calmement sans écran interposé. La modernisation de la pêche, la protection de nos ressources ne pourront avancer que via ces instances de démocratie locale.

Fin 2020, renouvellement des bureaux

En cette fin d’année 2020, des élections auront d’ailleurs lieu au sein de chaque AAPPMA, afin de renouveler les bureaux des associations. C’est donc le moment ou jamais pour les pêcheurs de faire entendre leur voix, pour faire évoluer la pêche de loisir sur leur territoire en fonction de leurs convictions profondes.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...