Quel est le rôle des Fédérations départementales de pêche ?

Les APPMA réunies au salon de Clermont-Ferrand 2020

A quoi sert une Fédération départementale de pêche ? Éléments de réponse sur peche.com, on vous explique les principales missions des fédés et le fonctionnement général du réseau associatif en France.

Un rôle pivot pour la pêche de loisir

Le développement de la pêche de loisir en France s’appuie sur un large réseau de structures associatives. Le rôle des fédérations départementales de pêche est essentiel, faisant le lien entre la Fédération Nationale de la Pêche en France et les associations locales : les Associations Agrées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA). De nombreux bénévoles s’impliquent au sein de ces AAPPMA. Les fédérations départementales guident leurs actions, financent une partie de leurs projets, ou représentent les pêcheurs au sein d’instances régionales ou nationales.

Des actions concrètes pour les pêcheurs et les milieux aquatiques

Souvent décriées sur les réseaux sociaux ou lors des discussions entre pêcheurs, les fédés portent toutefois des actions concrètes sur le terrain : Des missions de protection des milieux aquatiques et de gestion de la ressource piscicole qui sont essentielles. Ce sont les fédérations qui discutent avec les services de l’État pour définir les règles de pêche du département et en informer les pêcheurs.

La protection des rivières est aussi coordonnée au niveau départemental. Un réseau de gardes-pêche surveille chaque territoire et est attentif aux phénomènes de pollution.

Une mission éducative

Autre mission cruciale : l’éducation à l’environnement, qui permet de sensibiliser les jeunes publics à la fragilité de nos écosystèmes aquatiques. Les fédérations contribuent par exemple au financement des écoles de pêche (les « Ateliers pêche nature ») portées par les AAPPMA. Ces animations initient les jeunes générations à la pratique de la pêche, tout en leur ouvrant les yeux sur les bons gestes à adopter pour préserver nos ressources naturelles et piscicoles. Les pêcheurs de demain seront donc autonomes au bord de l’eau, respectueux des poissons et de leur habitat !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...