Pêche surprise de l'aspe aux leurres en hiver

Pêche de l'aspe aux leurres en hiver © Gauthier Martin

La pêche réserve toujours de belles surprises, ce fut le cas lors de cette sortie hivernale du bord. Sur ce poste à perche et à brochets, je ne m'attendais pas à tomber sur un aspe !

La pêche mystère

Braver le froid et partir prospecter des petits canaux du bord à la recherche de la perche, du brochet ou du sandre peut nous réserver des prises inattendues !

On n'est jamais à l'abri de belle surprise quand on explore de nouveaux postes et même si d'apparence un secteur semble plus propice à certaines espèces de poissons qu'à d'autres, il n'est pas impossible de prendre un poisson auquel on ne s'attend pas du tout. Quand c'est une brème au leurre, c'est amusant deux minutes, mais ce n'est pas la joie, mais parfois c'est le jackpot !

Un échange imprévu

Lors de cette partie de pêche, nous étions trois, mon frère, un ami et moi. Je propose à mon frère d'essayer ma canne pendant que je m'absente un instant. Le poste me semble propice pour la perche et le sandre, c'est une portion de canal en aval d'un petit barrage connecté à un grand fleuve.

Je me dis qu'il a plus de chance d'en capturer avec ma canne qui est plus sensible et le leurre souple que j'ai mis a donné de très bons résultats juste avant. Malheureusement, quand je reviens, il n'a rien pris avec ma canne. Comme il continue de pêcher avec, je prends la sienne, sur laquelle le petit filou a monté un micro spinner !

Au début je n'y crois pas trop, j'ai essayé ce type de vibration un peu avant sans succès, mais je décide de le garder, car je n'ai que quelques lancers à effectuer avant de reprendre la route.

Je me suis trompé…

Quelques lancés plus tard, je prends une énorme touche sur le petit spinner, le poids du poisson et la violence du combat me font penser à un beau brochet, l'eau est teintée je ne l'aperçois qu'au dernier moment, quand il crève la surface à mes pieds.

Je n'en reviens pas, c'est un bel aspe qui est venu prendre le petit spinner ! J'étais à mille lieues de penser que ce poste pouvait abriter un aspe. Une belle surprise qui laisse place au bonheur, combattre un poisson d'une telle puissance est un vrai plaisir, c'est une boule de muscles profilée pour se poster dans le courant.

Après la photo ce vaillant combattant est reparti à l'eau et j'ai rendu sa canne à mon frère en lui disant que maintenant je lui dois un aspe !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...