Le marbré, poisson tatillon

Marbré croisé en Espagne l'été dernier © Guillaume Fourrier

Le marbré est un sparidé qui se balade le long des plages en quête de nourriture. Il est un poisson difficile qui se pêche en surfcasting à l'aide de montages fins.

Nom scientifique

Lithognathus mormyrus (Linné, 1758)

Morphologie

C'est un poisson rond argenté. La moitié haute de son corps affiche 13 à 15 bandes transversales sombres qui lui ont données le nom de “Marbré” ou “Rayé”. Les nageoires ventrales et la nageoire anale sont jaunâtres et la queue est bordée de noir.

Lieux de pêche

La dorade marbrée se rapproche de la côte lorsque l’eau se réchauffe bien à la fin du printemps. On la trouve sur les plages, les ridens de sable, les fonds vaseux, les estuaires, les herbiers de posidonie, les roches ou encore les digues rocheuses.

Techniques de pêche

Les secteurs alluvionnaires sont d’excellents spots pour la pêche des marbrés. On repère alors leur passage sur les zones garnies d’algues lorsqu’un trou de sable contraste avec la couleur foncée des algues. Les solides molaires du morme, son autre appellation, lui permettent de broyer ses proies telles que les coquillages. Ce poisson noble dont la chair est estimée est difficile à piéger, ce qui rend sa capture sportive et captivante. À ce propos, ne pas hésiter à descendre le diamètre du bas de ligne en 0.22 à 0.25 mm,  voire 0.18 mm pour les pêcheurs les plus expérimentés, car le marbré est un poisson très méfiant. Le marbré chasse de jour comme de nuit et dans les eaux claires de la Méditerranée, et en particulier en Corse, et il est beaucoup plus facile à pêcher la nuit.

Marbré

Reproduction

Les femelles pondent des oeufs pélagiques en début d'été.

Taille et poids

  • Taille légale de capture (minimum légal) : 20 cm (fixée par l’Union Européenne le 21 décembre 2006).
  • Taille de maturité sexuelle : 20 cm
  • Taille moyenne : 15 à 30 cm
  • Taille maximale : 55 cm (1,3 kg)
  • Record de France : 1,105 kg (Arcachon, le 11/09/2013).

Bon à savoir

Le marbré aime les faibles profondeurs et les remous et zones de balancement des vagues à la côte l’été, où la nourriture est désensablée et devient facile d’accès.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...