Morue ou cabillaud, poisson d'eau froide.

La morue se pêche aux leurres souples. © Guillaume Fourrier

La morue est le poisson roi de l'hiver sur la façade Atlantique, en particulier en Manche. Ce poisson peut atteindre plus de 10 kg.

Nom scientifique

Gadus morhua (Linné 1758)

Morphologie

Notre cabillaud a une mâchoire supérieure plus avancée que la mâchoire inférieure et de nombreuses petites dents à chaque mâchoire. Son long barbillon au menton est un signe distinctif du cabillaud par rapport aux autres gadidés (lieu jaune, lieu noir, merlan). Il est pourvu de trois nageoires dorsales et deux nageoires anales, sans rayon épineux. Le long de ses flancs se dessine une ligne latérale blanche. Le dos de la morue est foncé et son ventre est clair, marron jaunâtre à marron rougeâtre parsemé de tâches rondes sombres.

Lieux de pêche

La température idéale de l'eau pour la morue est de 2 à 10 °C. Ce poisson hivernal se balade à la côte mais il est plus à l'aise dans 20 à 60 m de profondeur. 

Techniques de pêche

Le barbillon mentonnier est un organe sensoriel du cabillaud qui lui sert à détecter la nourriture sur le fond. La morue mange donc en priorité des proies sur le fond : crabes, étoiles de mer (ophiures), mollusques, et les gros sujets mangent aussi des poissons, dans ce cas ils remontent parfois de quelques mètres pour se nourrir de leurs proies. On constate dans sa nourriture une préférence pour la teinte jaune, orangée et rouge. Ma couleur préférée étant le jaune d’oeuf. Un jig ou un leurre souple clair zébré au marqueur de bandes transversales noires (coloris « guêpe ») est efficace sur le cabillaud. Sur épave, ne pas pêcher trop fin, car une grosse morue risque d’embarquer la ligne dans la tôle tranchante de la carcasse.  Les morues se baladent aussi sur des zones de sables garnis de coquillages et ophiures. C'est sur ce type de poste que j'ai pu battre 4 records de France pour cette espèce. Au poser et en surfcasting, avant l’appât, une grosse perle ovale phosphorescente et/ou une perle colorée rouge ou orangée est un teaser efficace pour attirer la morue.

Morue prise au shad.

Reproduction

A partir de 60 cm de longueur, le cabillaud migre en mer du Nord entre février et avril dans des eaux entre 4 et 6 °C pour pondre 2,5 millions d’oeufs par tranche de 5 kg de son poids. Elle peut pondre alors jusqu’à 9 millions d’oeufs. Vous consommez peut être ses oeufs sans le savoir : ils sont fumés, mélangés et préparés en une crème rose appelée Tarama.

Taille et poids

  • Taille légale de capture (minimum légal) : 42 cm
  • Taille de maturité sexuelle : 60 cm
  • Taille moyenne : 50 à 90 cm
  • Taille maximale : 1,80 m (50 kg)
  • Record de France : 13,26 kg (Boulogne-sur-Mer, Nord-Pas-de-Calais, 31/07/1990)
  • Record du monde : 44,79 kg (Île des Shoals, États-Unis, 08/06/1969)

Bon à savoir

Comme pour le bar et le loup, son nom porte à confusions, pourtant une morue ou un cabillaud désignent bien la même espèce Gadus morhua. Le nom morue est plutôt utilisé pour désigner la conservation séché et salé. Le nom cabillaud plutôt employé pour le poisson frais entier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...