Pêcher avec des fruits

Hameçon simple numéro 6 pour une mûre ou une framboise jusqu'au numéro 1/0 pour les tomates cerises © Gauthier Martin

L’été avance et avec lui les premiers fruits mûrissent, c’est le bon moment pour aller pêcher le chevesne, le rotangle et l’ide à vue. Ces poissons en sont très friands, cerise, mure, framboise, prune, fraise, tomate cerises…, tout y passe.

Une pêche à rôder, du bord ou d’une embarcation

Les températures élevées et les eaux claires ne sont pas très encourageantes pour aller pêcher le carnassier en pleine journée quand le soleil est au zénith. Par contre, c’est le moment idéal pour s’amuser avec les gros poissons blancs comme le chevesne, l’ide ou les rotengles. Ils sont particulièrement actifs et maraudent en surface pour gober des insectes, des fruits, des débris de végétation… C’est une pêche très ludique que l’on peut pratiquer en se déplaçant du bord ou à l’aide d’une embarcation.

La technique

Bien-entendu pour cette pêche nous avons besoin de fruits, il faut éviter les grosses bouchées, car les poissons visés ont de petites gueules. Le montage utilisé se compose d’un petit hameçon simple (taille numéro 6 à 1/0 pour les plus gros fruits).

Un hameçon simple wacky ou drop shot fonctionne trés bien, ici du numéro 6 au 1/0

On peut cacher l’hameçon dans le fruit, le poisson l’éclate et le libère complétement à la touche. Si on doit lancer loin pour aller chercher le poisson il faut mieux utiliser des fruits à peine mure qui offrent une meilleure tenue sur l’hameçon. Je n’utilise pas d’agrafe pour cette technique, elle alourdie le montage et elle le rend moins discret. Pour trouver le poisson, on se promène furtivement en observant bien la végétation sur les bordures, les zones d’ombres, les affluents. Quand on a repéré sa cible, il faut lancer son fruit quelques centimètres devant et attendre sans animer l’appât. Le fruit doit couler naturellement ou dériver dans le courant. Généralement la touche ne se fait pas attendre et elle est souvent très violente. Toutefois, n’oubliez pas que ces poissons ont une bonne vue et qu’il faut avoir une approche délicate pour ne pas les faire fuir !

Les ronciers et arbres fruitiers, des postes de premier choix

Si vous connaissez des rives bordées de ronciers, je vous conseille d’aller-y jeter un œil. Ce sont des postes prisés des gros poissons blancs qui se mettent à l’ombre des ronces pour s’abriter et gober quelques mures ! De même pour tout autre arbre fruitier qui surplombe l’eau, les poissons ne sont jamais loin.

Petit chevesne qui se caché sous les branches d'un noisetier à proximité d'un petit cerisier.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...