S’équiper d’une épuisette pour la pêche aux carnassiers

Grosse perche mise à l'épuisette en bateau © Gauthier Martin

Il est possible d’arriver à se débrouiller sans, mais l’épuisette est un outil qui s'avère très pratique pour sortir confortablement ses prises de l’eau.

Les modèles pour la pêche aux leurres

On trouve toutes sortes d’épuisettes sur le marché. Il y a les modèles à manche court pour les petites embarcations (kayak, float tube), il n’y a pas besoin d’une grande longueur, car on est à ras de l’eau.

Brochet dans une épuisette flottante spéciale float-tube et kayak

En revanche si on est plus haut que la surface de l’eau, comme en bateau, ou du bord sur des quais, un long manche d’épuisette permet d’aller récupérer son poisson aisément. Il existe aussi des épuisettes à manche télescopique et/ou à raquette pliable, la meilleure alternative pour la pêche itinérante du bord et le street fishing. Elles sont faciles à transporter et s’adaptent à toutes les situations.

Épuisette pliable facile à transporter

Bien entendu il faut choisir une épuisette qui correspond à la taille des poissons que l’on cherche. En eau douce, avec un modèle de taille standard on peut mettre au sec tous les poissons à moins de tomber sur un silure adulte. Inutile donc de prendre une épuisette gigantesque qui va nous encombrer pour rien, à moins de ne chercher que les gros spécimens de brochets.

On a également le choix des matériaux utilisés, parmi les nombreux modèles distribués, on trouve des épuisettes : en bois, en aluminium, en plastique ou en carbone. Les matériaux employés vont déterminer le poids et la solidité de l’épuisette. Certaines épuisettes sont conçues pour flotter, c’est le cas avec les revêtements en mousse, certains bois et avec le plastique.

Ensuite, le dernier point c’est le filet : il faut privilégier les épuisettes avec de petites mailles en caoutchouc qui ne blessent pas le poisson.

 

Un plus pour le pêcheur et pour le poisson

Pour ma part j’utilise surtout l’épuisette pour la pêche de la truite, car c’est un poisson très fragile et difficile à manipuler. Blesser ou tuer un poisson que l’on souhaite relâcher dans de bonnes conditions est toujours un mauvais souvenir dans une vie de pêcheur. L’épuisette est justement ce qui va permettre d’éviter cela ou du moins de mettre toutes les chances de notre côté.

Pour la truite je ne peux plus m’en passer, une fois le poisson capturé, je peux le récupérer avec l’épuisette et le laisser tranquillement dans l’eau pendant que je le décroche. Si je veux faire une photo de mon poisson, je me mouille les mains pour l’attraper et lui éviter un choc thermique. C’est une bonne façon de limiter tous les risques de mauvaises manipulations, comme faire tomber par terre un poisson qui se débat, l’attraper avec les mains sèches et chaudes, ou se blesser en le décrochant…

Truite fario décrochée directement dans l'épuisette

Vous l’avez compris, l’épuisette n’est pas indispensable pour prendre du poisson, mais c’est un outil très pratique pour le sortir de l’eau ! Je l’utilise aussi pour les perches, lorsque je tombe sur un banc en pêche embarquée, je garde les prises dans l’eau grâce à une épuisette flottante avant de toutes les relâcher en même temps. Ces poissons vivent en banc, si on en prend une et qu’on la relâche aussitôt, il y a toutes les chances qu’elle aille effrayer le reste du banc et qu’elle ne compromette votre pêche sur le poste.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...